abandonner

ABANDONNER

conjugaison verbe transitif et pronominal
Étymologie : xie siècle, au sens de « laisser à la merci ». Dérivé d’abandon.

I.

I. Verbe transitif.
1. Laisser ou mettre à la disposition, à la discrétion d’autrui. Abandonner sa fortune, sa part d’héritage. Abandonner tous ses biens à ses créanciers. Abandonner à un notaire la gestion de ses biens. Je vous abandonne les fruits du jardin. Nous avons abandonné cette pièce aux enfants.
2.  Par extension. Renoncer à. Abandonner le pouvoir. Abandonner une charge, une fonction. Il a fini par abandonner ce projet irréalisable. La police a abandonné les recherches. Sans résultat tangible, nous abandonnerons la partie. Il veut tout abandonner. Ce genre d’article ne se vend plus, nous l’avons abandonné. Fig. et litt. Je vous abandonne ce point, je vous le concède. Marque de domaine : sports. Abandonner une course, un combat ou, absolument, abandonner. Ce coureur cycliste a abandonné au pied des Alpes.
3. Quitter quelque chose ou quelqu’un. Abandonner son poste, sa maison. Abandonner le domicile conjugal. Abandonner sa maîtresse. Fig. et par métonymie. Ses forces l’abandonnent. Tout son courage l’a abandonné.
4. Laisser ou délaisser. Il a abandonné son chien en pleine campagne. Abandonner une voiture au bord d’une route. Abandonner ses parents dans la misère. Par exagération. Fam. Négliger quelqu’un, cesser de lui rendre visite. Depuis quelque temps, tu m’abandonnes.
5. Exposer, livrer à. Abandonner une ville au pillage. Abandonner une barque au courant. Abandonner son esprit à la rêverie. Abandonner quelqu’un à son triste sort. Fig. Abandonner son âme à Dieu, la lui confier sans réserve.
6. Laisser aller, ne pas retenir. Abandonner sa main dans celle de son amie. Abandonner les rênes d’un attelage et, fig., les rênes du pouvoir. Marque de domaine : fauconnerie. Abandonner un oiseau, le lâcher dans la campagne pour lui permettre de se détendre.

II.

II. Verbe pronominal.
1. Se laisser aller à un sentiment, une sensation, une idée, à un phénomène physique, etc. S’abandonner à la douleur, à la tristesse, à la colère. S’abandonner à des idées de grandeur. S’abandonner au sommeil. S’abandonner au rythme lancinant des vagues, au bercement du navire. S’abandonner au bras de quelqu’un.
2. Cesser de résister. Le malade est perdu s’il s’abandonne. Elle se laissa aller entre ses bras et s’abandonna.
3. S’en remettre à. Il prit le parti de s’abandonner à la Providence.
4. Se confier sans réserve, s’épancher. Dans l’intimité, il s’abandonne volontiers.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.