En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

fouet

8e édition

FOUET.

n. m.
■  Cordelette de chanvre ou de cuir, qui est attachée à une baguette, à un bâton, et dont on se sert pour conduire et pour châtier les chevaux et autres animaux. Le fouet d’un cocher, d’un charretier. Allonger un coup de fouet. Donner du fouet.
Il se dit aussi d’une Espèce de petite corde fort menue et fort serrée, dont les cochers et les charretiers coupent un morceau qu’on appelle Mèche pour le mettre au bout de leur fouet.
Il se dit également d’une Lanière de cuir ou de peau d’anguille qui est attachée au bout d’un petit bâton et qui sert aux enfants pour faire tourner un sabot.
Fig. et fam., Faire claquer son fouet. Voyez Claquer.
Fig. et fam., Coup de fouet. Voyez Coup.
Fig., en termes d’Artillerie, Coup de canon tiré de plein fouet, Horizontalement, de but en blanc.
En termes d’Histoire naturelle, Le fouet de l’aile, Le bout de l’aile d’un oiseau.
Il désignait autrefois des Coups de verges, de lanières ou de cordes à nœuds destinés à châtier quelque criminel. Être condamné au fouet. Avoir le fouet par les carrefours. On dit encore Donner le fouet à un enfant. Mériter le fouet. Avoir le fouet. Craindre, mériter le fouet.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.