En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française
Dictionnaire de l’Académie française, 5e édition (1798)

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

soin

5e édition

SOIN.

s. mas.
■  Application d’esprit à faire quelque chose. Grand soin. Peu de soin. Soin particulier. Avoir soin, le soin de quelque affaire. Cet ouvrage n’est pas travaillé avec assez de soin. Prenez soin, le soin de cela, je vous en laisse le soin. Je m’en fie à vos soins. J’y donnerai, j’y apporterai tous mes soins. Ce n’est pas manque de soin. Cet homme est négligent, il n’a soin de rien. Cela demande du soin, des soins. Il y a mis tous ses soins. Les soins du ménage, ce qui se dit particulièrement Des détails du ménage, et de l’attention qu’ils demandent. Avoir des soins empressés, des soins flatteurs, des soins officieux.
On dit, Avoir soin de quelqu’un, pour dire, Pourvoir à ses besoins, à ses nécessités, à sa fortune.
On dit, Rendre des soins à quelqu’un, pour dire, Le voir avec assiduité, et lui faire sa cour ; et, En être aux petits soins avec quelqu’un, pour dire, Avoir pour lui des attentions recherchées, lui marquer des attentions délicates, se montrer officieux, empressé à lui épargner les moindres peines.
Soin, signifie aussi, Inquiétude, peine d’esprit, souci. La vie des Grands est pleine de soins. L’ambition cause bien des soins.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.