En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

bête

5e édition

BÊTE.

s. f.
■  Animal irraisonnable. Bête à quatre pieds. Bête brute. Bête sauvage Bête farouche. Bête privée. Bête à corne. Bête à laine. Bête à poil. Bête féroce. Bête de charge, de voiture. Bête de somme. Apprivoiser une bête sauvage.
On appelle Bêtes fauves, Les cerfs, les chevreuils, les daims ; Bêtes noires, Les sangliers ; et Bêtes puantes, Les renards, les blaireaux, etc.
En termes de Chasse, on dit, La bête, pour dire, Le cerf, le sanglier, le daim, et les autres animaux qu’on chasse à cor et à cri. Relancer la bête. Détourner la bête. La bête est dans les filets, dans les toiles ; et figurément et familièrement on dit, La bête est dans nos filets, pour dire, Nous nous sommes rendus maîtres de telle personne.
On appelle Bêtes de compagnie, De jeunes sangliers qui vont encore par troupes.
Quelquefois, par le mot de Bête mis absolument, on entend, les bêtes sauvages, les bêtes féroces. On exposoit les Martyrs aux bêtes. Saint Polycarpe a été dévoré par les bêtes. Combat de bêtes. Livrer aux bêtes.
On dit figurément et familièrement, Remonter sur sa bête, pour dire, Recouvrer l’avantage ou le bien qu’on avoit perdu ; qu’Il faut reprendre du poil de la bête, pour dire, qu’Il faut chercher son remède dans la chose qui a causé le mal ; Morte la bête, mort le venin, pour dire, qu’Un homme ne peut plus nuire quand il est mort ; Vivre en bête, et, mourir en bête, pour dire, Vivre et mourir sans aucun sentiment de Religion ; et, Faire la bête, pour dire, Parler ou agir comme feroit une bête, soit à dessein, soit involontairement. On vous offre un bon établissement, ne le refusez pas, et n’allez pas faire la bête ; ne vous avisez point de faire la bête.
Bête, se dit figurément d’Une personne stupide, ou qui n’a que peu ou point d’esprit. C’est une bête. C’est une vraie bête, une grosse bête, une grande bête, une petite bête, une pauvre bête, une sotte bête. La sotte bête. Bête à manger du foin. Et d’Une personne rusée et artificieuse, on dit par ironie : C’est une bonne bête. C’est une fine bête. C’est une méchante bête.
On dit d’Un homme de peu d’esprit et de bon naturel, que C’est une bonne bête.
On dit aussi d’Un homme qui pousse la bonté, la crédulité jusqu’à la bêtise, que C’est la bête du bon Dieu.
On appelle populairem. Bête épaulée, Un cheval qui ne vaut rien, et qui n’est plus en état de servir : et figurément et populairement, on dit la même chose d’Une fille qui est sur le retour, et qui a fait parler d’elle. Bête épaulée, se dit encore par mépris d’Un homme incapable. Cela ne sert non plus qu’une bête épaulée. C’est une bête épaulée que cet homme-là.
On dit, en parlant De quelqu’un généralement haï, que C’est la bête noire ; et, C’est ma bête d’aversion, ou simplement, C’est ma bête, en parlant De quelqu’un pour qui on se sent de l’aversion.
Bête, est pris quelquefois adjectivement. Un propos bête, une conduite bête. Rien de si bête que ce qu’il vient de dire, que ce qu’il a fait. Il écoute d’un air bête.
La bête. Sorte de Jeu de cartes, auquel on joue à trois, à quatre, ou à cinq. Jouer à la bête. Tirer la bête, C’est gagner le coup, lorsqu’il y a une bête sur jeu ; et, Faire la bête, C’est perdre le coup.
Bête, se dit aussi De la somme que l’on a perdue en faisant la bête. Ma bête est sur le jeu. Les deux bêtes vont ensemble. Ce mot est fort usité au jeu de l’Hombre.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.