En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

bêtise

BÊTISE

nom féminin
xve siècle, bestise. Dérivé de bête.
I.
I. Défaut d’intelligence, de jugement, de bon sens, ou des notions les plus communes.
Il est d’une bêtise extrême. Sa bêtise l’a perdu. Une telle démarche serait d’une rare bêtise.
II.
II. Action ou propos déraisonnable.
1. Maladresse, erreur, faute. Il a fait une bêtise. Vous venez de dire une énorme bêtise. Il n’a répondu que des bêtises aux questions qu’on lui posait.
2.  Expr. Au pluriel. Dire des bêtises, avoir une conversation futile et légère, parfois grivoise. Faire des bêtises, en parlant d’un enfant, être insupportable. En parlant d’un adulte, faire des imprudences ou commettre des malhonnêtetés. Il a fait beaucoup de bêtises dans sa vie. Spécialement. Vieilli. S’amuser, faire la noce. Dans sa folle jeunesse, lui aussi a fait des bêtises.
3. Ce qui est ou ce qu’on estime de peu d’importance. Ils se sont fâchés pour une bêtise.
III.
III. confiserie.
Bêtises de Cambrai, bonbons à la menthe fabriqués dans cette ville, ainsi nommés soit à cause d’une erreur qui aurait permis leur invention, soit par référence au sens précédent.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.