En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

course

4e édition

COURSE.

s. f.
■  Action, mouvement de celui qui court. Course légère. Longue course. Course pénible. Il est léger à la course, vîte à la course. Prendre les lièvres, les chevreuils à la course. Les courses des Jeux Olympiques, &c. La course des chevaux, des chariots, &c. Il a gagné le prix à la course, le prix de la course. Il a fourni sa course d’une même force, d’une même vîtesse. Course de tournois. En trois courses il rompit trois lances. Il a fait une belle course. Course de bague. Course de têtes, &c. À toutes les courses il a remporté le prix. Il l’a gagné de deux, de trois courses. Il saute bien sans prendre sa course.
On dit aussi poëtiquement, La course du Soleil. La course de la Lune.
Course. Acte d’hostilité que l’on fait en courant les mers, ou en entrant dans le pays ennemi. Les ennemis font des courses jusqu’en tel lieu. Les Galères de tel endroit font des courses sur une telle mer, sur les côtes de.... Les Pirates font des courses dans la Manche.
On dit, qu’Un Capitaine, un Vaisseau, est en course, une Galère est allée en course, pour dire, Que ce Capitaine, ce Vaisseau, &c. est sur mer, pour courir sur les ennemis.
Course, se dit aussi des voyages qu’on fait pour quelqu’un. J’ai fait mille courses pour son affaire. Il a travaillé pour moi, mais il s’est bien fait payer de ses courses.
On appelle Course, Ce que gagne le courrier, ce qu’on lui donne pour les frais du voyage, & pour récompense de sa peine. Ce courrier a eu cent pistoles pour sa course.
Course, se prend figurément pour Le cours de quelque emploi ou de quelque travail. Après avoir passé par divers emplois, il termina sa course par l’Ambassade. Sa course fut longue & pénible. Il a heureusement fourni sa course, achevé sa course.
On le dit aussi De la durée de la vie. Il a fini sa course.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.