En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

court

II. COURT

adverbe
xiiie siècle. Emploi adverbial de court I.
↪ voir aussi : I. Court, courte (adj.)III. Court (n. m.)
1. D’une manière qui laisse peu de longueur, d’ampleur, etc. Des cheveux coupés très court. Il a attaché son cheval trop court. L’artillerie tire court, trop court. Cette pièce finit court, se termine de façon abrupte, sans dénouement satisfaisant. Être court vêtu, porter des vêtements très courts. Expr. Couper court, abréger un récit, des explications, un exposé. Il a coupé court pour en venir tout de suite à sa conclusion. Couper court à quelque chose, y mettre rapidement un terme. Couper court à un entretien, à une rumeur. Couper court à quelqu’un (vieilli), le quitter brusquement en lui faisant une réponse brève et décisive. Pour faire court, pour abréger. Rester, demeurer court, ne pas trouver la suite d’un discours, d’une plaidoirie ou d’un texte appris par cœur ; ne savoir que dire. Au milieu de son sermon, le prédicateur resta court. Elle est demeurée court après les premiers mots de son compliment. Il n’est pas homme à rester court, il a toujours quelque chose à répliquer. Pressés de tant de questions, ils demeuraient court. Tout court, sans rien ajouter de plus. Il m’a répondu non, tout court. Spécialement. Pendre haut et court, exécuter par pendaison. Il fut condamné à être pendu haut et court.
2. D’une manière brusque, subitement. Il s’arrêta court et me fit face. Tourner court. La route tourne court avant d’atteindre la forêt. Fig. Cesser brusquement. L’entretien a tourné court.
3.  Loc. adv. De court, de façon serrée. Tenir quelqu’un de court (vieilli), lui laisser peu de liberté. Prendre quelqu’un de court, le presser sans lui donner assez de temps pour faire ce qu’on exige de lui. J’ai été pris de court et n’ai pu vous prévenir.
4.  Loc. prép. À court de, en état de manque, d’insuffisance. Les assiégés étaient à court de munitions. Il se trouva très vite à court d’arguments. Être à court d’argent ou, elliptiquement et fam., Être à court. Impossible de faire cette dépense en ce moment, je suis un peu à court.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.