En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française
Dictionnaire de l’Académie française, 1re édition (1694)

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

sieur

1re édition

SIEUR.

s. m. (Il n’est que d’une syllabe.)
■  Espece de titre d’honneur, dont l’usage ordinaire est renfermé dans les plaidoyez, dans les actes publics, & autres escritures de mesme sorte. Je plaide pour le sieur Marquis de, &c.
C’est aussi un titre qui se donne dans les lettres missives, & autres escritures particulieres, par un superieur à un inferieur. Vous direz au sieur tel qu’il fasse, &c.
C’est aussi un terme qui marque Seigneurie. Un tel, sieur d’un tel lieu.
Monsieur. s. m. Qualité, titre que l’on donne par honneur, civilité, bien-seance aux personnes à qui on parle, a qui on escrit. Ouy, Monsieur, je vous supplie, Monsieur, de &c.
On dit prov. d’Un homme & d’une femme que l’on compare ensemble, que Monsieur vaut bien Madame, pour dire, que L’homme vaut bien la femme.
On dit populairement, d’Un homme qui fait l’homme de qualité, qu’Il fait le Monsieur, qu’il fait bien le Monsieur. Et on dit, d’Un homme qui a fait fortune, qu’Il est devenu gros Monsieur.
Lorsqu’on dit, Monsieur, tout court, & sans rien adjouster ensuite, on entend parler du Frere du Roy. La Maison de Monsieur. les Officiers de Monsieur joüissent des mesmes privileges que ceux du Roy.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.