En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

risque

RISQUE

nom masculin
xvie siècle, au féminin ; xviie siècle, au masculin. Emprunté de l’italien risco, issu du latin médiéval risecum, « ce qui coupe », puis « écueil ; risque », lui-même dérivé de secare, « couper, déchirer, écorcher ».
■  Danger, péril éventuel dont la survenue est plus ou moins prévisible. L’affaire présente des risques, expose à de grands risques. Risque de contamination. Il a pris des risques excessifs, inconsidérés. Elle court le risque de ne pas être crue, qu’on ne la croie pas. Cela n’est pas sans risque. Les risques du métier. Les facteurs de risque. Avoir le goût du risque.
▪ Par métonymie. Probabilité qu’advienne un tel danger, un tel péril. Le risque est faible, négligeable. Mesurer, évaluer les risques.
▪ Loc. prép. Au risque de, en courant le danger de. Il s’est obstiné au risque de tout perdre, au risque d’un échec. Loc. adv. À tout risque (vieilli), à tout hasard. À ses risques et périls, pour signifier que quelqu’un devra assumer les conséquences de ses actes. Loc. adj. À risque ou à risques, se dit d’une personne ou d’un groupe particulièrement exposés à certains dangers. Population à risques, voir Population. Se dit aussi de ce qui comporte ou constitue un péril, une menace. Conduite, comportement à risque.
▪ Spécialement. médecine. Les risques infectieux d’une opération. Le tabagisme augmente les risques d’avoir un cancer du poumon ou, elliptiquement, les risques de cancer de poumon. Grossesse à risque, qui peut présenter des dangers pour la mère ou l’enfant. – géographie. Phénomène, évènement d’origine naturelle ou provoqué par les activités humaines, qui est susceptible de mettre en danger une population et de causer des dégâts matériels ; possibilité qu’une telle catastrophe advienne. Les séismes sont des risques naturels, les accidents dans les centrales nucléaires, des risques technologiques. Il habite dans une zone à risques, à hauts risques. – droit. Évènement dommageable dont on envisage la survenue en considérant les responsabilités à déterminer, les garanties à mettre en œuvre, etc. S’assurer contre le risque de vol, d’incendie. Risque locatif, voir Locatif I. Assurance contre tous les risques ou, elliptiquement, assurance tous risques, par laquelle un conducteur s’assure contre tous les dommages qu’il peut subir et aussi causer. En composition. Multirisque, voir ce mot. Loc. Théorie du risque, théorie de droit civil selon laquelle celui qui tire un avantage d’une situation doit aussi assumer les conséquences dommageables de celle-ci. – économie. finances. Phénomène préjudiciable à un ou plusieurs agents économiques, dont la probabilité de survenue est quantifiable. Risque lié au marché, au crédit. Les risques d’une opération spéculative. La gestion des risques. Prime de risque, voir Prime II.
Remarque
On ne doit employer ce terme qu’en parlant d’un évènement considéré comme fâcheux.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.