pouvoir

I. POUVOIR

conjugaison verbe transitif défectif et auxiliaire de mode Conjugaison : (je peux ou je puis, nous pouvons ; je pouvais, nous pouvions ; je pus ; je pourrai ; je pourrais ; pas d’impératif ; que je puisse, puissé-je  ; que je pusse, pussé-je  ; pouvant ; pu, pas de participe passé féminin).
Étymologie : ixe siècle, poeir ; xve siècle, pouvoir. Issu du latin populaire *potere, lui-même réfection du latin classique posse, de même sens.
↪ voir aussi : II. Pouvoir (n. m.)
■  À la première personne du présent de l’indicatif, quand le pronom je suit le verbe, on emploiera toujours puis au lieu de peux. Puis-je entrer ? Dans la langue soutenue, puis est souvent préféré à peux.
1.  V. tr. Être en état, en mesure de ; avoir l’autorité, le crédit permettant de faire quelque chose. Pouvoir marcher, parler. Bientôt, je pourrai sortir. Je ne peux plus dormir. Il n’a pu obtenir gain de cause. Avec un peu de ténacité, ils peuvent y arriver. Je ne puis ou je ne peux vous répondre. Je puis vous assurer qu’il reviendra. Vous pouvez tout sur lui, sur son esprit. Puis-je vous aider ? Si je puis quelque chose pour vous, dites-le-moi. Il est vrai qu’il peut beaucoup.
▪  Loc. et expr. Pouvoir dire adieu à (fam.), devoir renoncer à. Tu peux dire adieu à tes ambitions ! Sauve qui peut ! cri d’alerte qui enjoint aux personnes présentes de fuir. Subst. Un sauve qui peut se fit entendre. Sauve-qui-peut, voir ce mot.
▪  À la forme négative. Ne pas pouvoir s’empêcher de, se laisser aller à, être irrésistiblement conduit à. Il ne peut s’empêcher de se mêler des affaires d’autrui. Ne pas pouvoir détacher ses yeux d’un objet, ne cesser de le regarder. Ne pas pouvoir fermer l’œil de la nuit, être incapable de trouver le sommeil. Ne pas pouvoir, lorsqu’il est suivi d’un infinitif à la forme négative, prend le sens d’Être obligé de. Vous ne pouvez pas ne pas lui venir en aide. N’en pouvoir plus, n’en plus pouvoir, être accablé par la fatigue, l’âge, la maladie, le chagrin, etc. Je n’en puis plus. Il a du travail à n’en pouvoir plus. Je n’en puis plus de lassitude. Cette bête n’en peut plus : elle n’avancera pas. N’en pouvoir mais (vieilli), constater son impuissance. Je suis désolée de ce qui arrive : je n’en puis mais. Loc. adv. On ne peut plus, vraiment, extrêmement. Ce discours est on ne peut plus démagogique. Elle se porte on ne peut mieux. Peut-être, voir ce mot.
▪  Prov. Qui peut le plus peut le moins, celui qui accomplit une tâche difficile est à même d’en accomplir une autre plus facile. Si jeunesse savait, si vieillesse pouvait !
2.  Auxiliaire de mode, précédant le plus souvent un verbe à l’infinitif. Pour marquer la possibilité, l’éventualité. Ne faites pas cela : un accident peut toujours arriver. Cela pourrait bien être. Il peut en mourir. Avec une nuance de concession. Elle peut, elle peut bien promettre tout ce qu’elle veut, je ne la crois pas. Fam. Tu peux toujours courir !
▪  Pron. Dans de telles conditions, cela se peut faire, cela se peut. Cela ne se peut pas. Loc. Autant que faire se peut, dans la mesure du possible.
▪  Impers. Il peut arriver que nous soyons séparés. Il pourrait se faire que la transaction échouât. Pron. Il se peut que votre projet réussisse.
▪  Pour marquer l’estimation, l’évaluation. Ce puits peut faire trente mètres de profondeur. Il pouvait être minuit.
▪  Litt. Avec une valeur de souhait, de vœu, dans une proposition indépendante au subjonctif. Puisse-t-il arriver bientôt ! Puisse le ciel vous entendre ! Puissiez-vous réussir dans votre entreprise !
▪  Pour marquer le droit, l’autorisation qu’on a d’accomplir une action. Nul ne peut voler son prochain. On ne peut être à la fois juge et partie. Puis-je assister à l’audience ? Personne ne peut prendre la parole sans l’autorisation du président de séance. L’arbitre peut expulser un joueur au cours d’une rencontre sportive.
Orthographe
◇ Peut s'écrire puissè-je ; pussè-je (formes interrogatives), selon les rectifications orthographiques de 1990.
[règle §3] Les accents et le tréma • accent grave.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.