En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

poids

POIDS

(d et s ne se font pas entendre) nom masculin
xiie siècle, peis, pois ; xve siècle, poids. Issu du latin pensum, « ce que pèse une chose », et, en particulier, « poids de laine que les servantes devaient filer dans une journée », lui-même participe passé substantivé de pendere, « suspendre ; peser », avec influence de pondus, « poids ».
1.  physique. Force d’attraction gravitationnelle exercée par la Terre sur un corps ; mesure de cette force. Le poids s’applique au centre de gravité du corps. Le poids se mesure en newtons. Le poids d’un objet, obtenu en multipliant sa masse par l’accélération gravitationnelle, varie selon la latitude, la longitude et l’altitude auxquelles il se trouve. À Paris, un objet de 1 kilogramme a un poids de 9,81 newtons.
▪  Vieilli. Poids atomique, syn. de Masse atomique, voir Atomique. Poids moléculaire, syn. de Masse molaire moléculaire, voir Moléculaire.
2.  Dans le langage courant, désigne la masse, au sens de quantité de matière exprimée par une grandeur. Les unités de poids les plus courantes sont le gramme, le kilogramme, la tonne. Le Bureau international des poids et mesures, l’organisation universelle chargée d’adopter les grandeurs du Système international d’unités et de contrôler leurs étalons. La livre, l’once sont d’anciennes mesures de poids, encore en usage dans certains domaines. Le carat ou le grain sont des unités de poids spécifiques, utilisées par les orfèvres et les joailliers.
▪  Le poids d’une caisse, d’un véhicule. Le poids d’un animal. Le poids d’une personne, sa masse corporelle. Prendre, perdre du poids, grossir, maigrir. Le poids d’un bébé à la naissance. Une courbe de poids. Poids idéal, équilibre théorique entre la masse et la taille d’une personne, rapporté à son âge. Expr. Tomber de tout son poids, de toute sa hauteur, sans que rien n’amortisse la chute.
▪  Spécialement. monnaies. Le poids légal d’une monnaie. Cette monnaie est de poids, elle a la masse prescrite par la loi. Vieilli. Une monnaie droite de poids, de masse officiellement déterminée. – commerce. Poids brut, poids net, voir Brut, Net. – boucherie. Le poids vif, la masse d’un animal vivant. Le poids mort, la masse de la carcasse. – mécanique. Poids mort, ce qui, dans un véhicule, une machine, un mécanisme, utilise une partie du travail utile, entraînant une perte de rendement ; par extension, ce qui encombre, ralentit et, spécialement, personne peu active, inefficace. Cet élève est un poids mort pour la classe. – transports. Poids en charge, poids à vide d’un véhicule, mesuré avec, sans sa charge. Le devis de poids d’un avion, voir Devis. Par métonymie. Un poids lourd, un camion de plus de trois tonnes et demie. En apposition. Détenir le permis poids lourds. – hippisme. Poids d’un cheval, masse totale, composée de celles du jockey, de ses accessoires et de la selle, que supporte un galopeur dans une course. – sports. En apposition, pour désigner une catégorie d’athlètes dans certains sports de combat et en haltérophilie. Un boxeur poids mouche, poids léger, poids coq et, elliptiquement, un poids mouche, un poids léger, un poids coq. Faire, dépasser le poids, entrer dans les limites imposées par une catégorie, les dépasser. Fig. et fam. Faire le poids, être de taille à affronter une situation, un adversaire. Face à lui, il ne fait pas le poids.
▪  Loc. et expr. Acheter, vendre au poids, acheter, vendre un objet en fonction de sa masse et non à l’unité. À la différence de la baguette, de nombreux pains sont vendus au poids. Le poids n’y est pas, il n’y a pas la quantité demandée. Faire bon poids d’une marchandise, peser généreusement ce que l’on vend. Faire bon poids, bonne mesure, faire preuve de largesse et, par extension, d’équité, de réflexion. Faire le poids, ajouter sur l’un des deux plateaux de la balance ce qui est nécessaire pour l’équilibrer. Faire son poids, peser son poids (fam.), être très lourd, plus lourd qu’il n’y paraît. Sous le poids de, sous la charge, la pression de. La toiture s’est écroulée sous le poids de la neige. Fig. Vendre, acheter un objet au poids de l’or, le vendre, l’acheter excessivement cher. Jeter un poids dans la balance, employer un moyen susceptible d’emporter la décision. Mettre tout son poids dans la balance, user de toute son influence pour obtenir gain de cause. Peser de tout son poids dans la résolution d’une affaire, user de son crédit, de ses facultés pour la conclure.
3.  Par métonymie. Corps métallique, de masse déterminée, servant à peser des objets sur une balance. Poids en fonte, en laiton. Un poids de cent grammes. Les poids de cette balance ne sont pas fiables. Expr. Vendre à faux poids et à fausse mesure (vieilli), en truquant les poids de la balance. Fig. Avec poids et mesure (vieilli), avec une extrême circonspection. Avoir, faire deux poids deux mesures, juger de situations similaires par des règles différentes, avec partialité.
▪  Par extension. Les poids d’une horloge, d’une pendule, les cylindres métalliques que l’on suspend aux chaînes ou aux cordes, pour imprimer un mouvement au mécanisme. Remonter les poids d’une comtoise.
▪  sports. Sphère métallique d’une masse donnée, utilisée dans certaines disciplines. Le lancer du poids ou, elliptiquement, le poids, épreuve qui consiste à propulser cette sphère le plus loin possible, par un mouvement de rotation ou de translation. Poids et haltères, syn. vieilli d’Haltérophilie.
▪  Par analogie. statistiques. Coefficient numérique assigné à chacun des éléments d’un ensemble, exprimant son importance relative. – maths. informatique. Coefficient attaché au rang d’un chiffre, d’un bit ou d’un octet, en fonction de la place de ces derniers.
4.  Fig. En mauvaise part. Ce qui oppresse, embarrasse, chagrine, et constitue un souci matériel ou un fardeau moral. Le poids de sa charge l’accable. Un peuple écrasé sous le poids des impôts. Le poids de la fatigue, de l’âge, du malheur. Cela m’ôte un poids de la conscience. Vous m’avez soulagé d’un grand poids. Loc. et expr. Faire porter le poids d’une faute à quelqu’un, l’en rendre responsable. Fam. Avoir un poids sur le cœur, éprouver un sentiment diffus d’anxiété ou de chagrin. Avoir un poids sur l’estomac, mal digérer son repas.
▪  En bonne part. Importance, force, considération accordée à une chose, à une personne. Ces paroles auront plus de poids si elles sont dites par vous plutôt que par moi. Cela ajoute du poids à vos arguments. Un témoignage de grand poids. Un homme de poids, un homme d’influence.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.