En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

pléiade

PLÉIADE

nom féminin
xiiie siècle. Emprunté, par l’intermédiaire du latin Pleiades, du grec Pleiades ou Plêiades, nom des sept filles d’Atlas et de Pléioné que Zeus changea en étoiles pour qu’elles échappent aux poursuites du chasseur Orion ; ce nom est probablement dérivé du grec Plêionê, avec influence de pleîn, « naviguer », car le lever ou le coucher de ces astres servaient de point de repère aux navigateurs.
■  astronomie. Avec une majuscule. Chacune des étoiles visibles à l’œil nu dans l’hémisphère Nord qui forment un des groupes de la constellation du Taureau. Les Anciens comptaient sept Pléiades. Le lever des Pléiades. Par métonymie. La Pléiade céleste, ce groupe d’étoiles.
▪  Par analogie. histoire littéraire. Avec une majuscule. Groupe de sept poètes grecs qui vécurent à Alexandrie au iiie siècle avant Jésus-Christ, sous le règne de Ptolémée Philadelphe ; par référence à celui-ci, nom donné en 1556 par Ronsard au cénacle qu’il constitua avec six autres poètes français : Du Bellay, Baïf, Belleau, Pontus de Tyard, Jodelle, et Peletier du Mans, remplacé après sa mort par Dorat. Les théories littéraires de la Pléiade furent exposées par Du Bellay dans sa « Défense et Illustration de la langue française ».
▪  Par extension. Réunion de personnes remarquables. Une pléiade d’écrivains, de philosophes.
  Titre célèbre : Les Pléiades, de Gobineau (1874).
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.