inventaire

INVENTAIRE

nom masculin
Étymologie : xive siècle, inventayre. Emprunté du bas latin juridique inventarium, « inventaire ».
1.  Marque de domaine : droit civil. Recensement des biens, meubles, titres, papiers et tous autres éléments constituant la masse des biens appartenant à une personne ou à une collectivité, une société, etc. ; état, mémoire où ceux-ci sont énumérés et décrits article par article. Faire l’inventaire d’une succession. Procès-verbal d’inventaire. Dresser un inventaire. Le récolement d’un inventaire. Vente après inventaire. Bénéfice d’inventaire, voir Bénéfice. – Marque de domaine : histoire. L’inventaire des biens de l’Église et, absolument, les Inventaires, le recensement des biens ecclésiastiques en application de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État. – Marque de domaine : beaux-arts. L’Inventaire supplémentaire des monuments historiques, institué en 1927. Monument inscrit à l’Inventaire. L’Inventaire général des monuments et richesses artistiques de la France, recensement décidé en 1962 ; catalogue dressé, canton par canton, grâce à ce recensement ; organisme qui en est chargé.
2.  Marque de domaine : commerce. Revue, dénombrement des marchandises en magasin ou en stock, et évaluation de l’actif et du passif ; document où sont consignés les résultats de ces opérations. Inventaire de fin de mois. La loi oblige tout commerçant à un inventaire annuel. Fermé pour cause d’inventaire. Soldes après inventaire. Livre d’inventaire.
3. Recensement minutieux, revue détaillée d’un ensemble de choses ; liste, état récapitulatif qu’on établit au cours de cette opération. Le propriétaire et le locataire ont procédé à l’inventaire des objets que contient l’appartement. Inventaire du matériel d’une compagnie, d’un régiment. L’inventaire des fonds d’une bibliothèque. Se reporter à l’inventaire.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.