En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française
9e édition (actuelle)
Dictionnaire de l’Académie française, 9e édition (actuelle)

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

hôpital
HÔPITAL nom masculin (pluriel Hôpitaux).
xiie siècle, opital. Emprunté du bas latin hospitalis (domus), « (maison) hospitalière » (voir Hospitalier).
1.  Anciennement. Établissement charitable religieux où l’on accueillait des voyageurs, des pèlerins, des indigents, des malades démunis. Les hôpitaux pour les enfants trouvés ou abandonnés se sont développés sous l’influence de saint Vincent de Paul.
▪ Par extension. Du xviie au xixe siècle, établissement laïc ou religieux destiné à l’hébergement des nécessiteux et indigents. Hôpital pour les malades. Hôpital des orphelins, orphelinat. Spécialement. L’Hôpital général, institué sous Louis XIV, d’abord à Paris puis dans les principales villes du royaume, afin de réprimer la mendicité en accueillant et en internant les indigents dans ses établissements, qui servirent ensuite de maisons de correction pour les prostituées, les vagabonds, les débauchés, etc. Un jeune libertin envoyé à l’Hôpital général sur requête de son père. L’hôpital des Petites-Maisons, Bicêtre, la Salpêtrière dépendaient de l’Hôpital général de Paris.
2. Établissement public où l’on dispense des soins médicaux et chirurgicaux. Un hôpital de deux cents lits. Fonder un lit d’hôpital, donner les fonds nécessaires à l’hébergement d’un malade. La salle d’opération, de réanimation d’un hôpital. Les services de médecine générale, de phtisiologie, de gynécologie, de radiologie, etc., d’un hôpital. L’administrateur, les médecins, les chirurgiens, les infirmières d’un hôpital. Interne des hôpitaux, étudiant admis sur concours, après plusieurs années d’études de médecine, à assister les médecins attachés à un hôpital. Un ancien interne des hôpitaux de Paris. Entrer à l’hôpital. Se faire soigner à l’hôpital. Un hôpital militaire, dans lequel on soigne les militaires mais aussi, en temps de paix, les civils. Un navire-hôpital, voir ce mot. Hôpital psychiatrique, hôpital spécialisé dans les soins aux personnes atteintes de maladies mentales. Hôpital de jour, établissement dans lequel les malades se rendent chaque matin pour les soins ou les examens et sont autorisés à regagner leur foyer le soir. pathologie. Vieilli. Pourriture d’hôpital, surinfection des plaies, d’origine bactérienne, caractérisée par la nécrose des tissus. La pourriture d’hôpital, fréquente autrefois, était due à l’absence d’hygiène. Infection d’hôpital, toute infection contractée dans un établissement hospitalier.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.