En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

homme

HOMME

nom masculin
xe siècle, hom, om. Issu du latin hominem, accusatif de homo, « homme, être humain ».
I.
I. Être humain de l’un ou l’autre sexe.
1. Pour désigner l’espèce humaine en général (le plus souvent au singulier). Le corps, l’esprit de l’homme. La nature, la condition de l’homme. Il est dit dans la Genèse que Dieu créa l’homme à son image.
▪ Spécialement. religion chrétienne. Le Fils de l’homme, voir Fils. Le Fils de Dieu s’est fait homme, il est l’Homme-Dieu, le Dieu-Homme.
▪ sciences. Ordinairement avec la majuscule quand il est employé absolument. Mammifère de l’ordre des Primates possédant au plus haut degré les caractères définissant le genre Homo (voir ce mot). Les origines de l’Homme. Les premiers vestiges de l’Homme. L’évolution de l’Homme. L’homme préhistorique. L’homme de Cro-Magnon. L’homme de Neandertal. Le musée de l’Homme, à Paris. Les hommes des cavernes, les hommes préhistoriques, dont on a retrouvé des traces dans des cavernes ou des grottes. Les hommes fossiles, appartenant à des espèces disparues du genre Homo. Par analogie. Vieilli. Homme des bois, nom donné à l’orang-outang et parfois à quelques autres grands singes.
2. Considéré comme présentant les qualités et les faiblesses inhérentes à la nature humaine. Avoir un cœur d’homme. Être digne du nom d’homme. Se conduire en homme. Au milieu des grandeurs, il n’oublie jamais qu’il est homme.
▪ religion chrétienne. Dépouiller le vieil homme ou se dépouiller du vieil homme, voir Dépouiller. Le nouvel homme ou l’homme nouveau, le chrétien régénéré par la grâce.
3. Individu en tant qu’il appartient à l’humanité, à l’espèce ou à la société humaine. Il y a grande différence d’homme à homme. Les droits de l’homme et du citoyen. La Déclaration universelle des droits de l’homme. L’exploitation de l’homme par l’homme. Le commun des hommes. La justice des hommes et la justice divine. Le commerce des hommes, la vie en société. Vivre loin des hommes, à l’écart de la société humaine.
▪ Avec un adjectif ou un complément. Les hommes du Nord, du Midi. Les hommes de l’Antiquité, du Moyen Âge. Les hommes d’aujourd’hui. Au singulier, avec un sens collectif. L’homme moderne.
▪ Loc. D’homme à homme, d’individu à individu, sans entraves, de façon franche et directe. Parlons d’homme à homme. De main d’homme, par la main et, par extension, par l’industrie d’un homme ou des hommes. Un canal creusé de main d’homme. À dos d’homme ou d’hommes, voir Dos. À hauteur d’homme, voir Hauteur. De mémoire d’homme, aussi loin que puisse remonter la mémoire des hommes. Devant Dieu et devant les hommes, ancienne formule de serment.
▪ Expr. proverbiales. L’homme est un loup pour l’homme, maxime empruntée à Plaute. Paix sur la terre aux hommes de bonne volonté, formule traditionnelle tirée de l’Évangile.
▪  Prov. L’homme propose et Dieu dispose, les êtres humains peuvent concevoir des desseins, des projets, mais seul advient ce qui plaît à Dieu.
 Titres célèbres : Les Hommes de bonne volonté, de Jules Romains (1932-1947) ; Terre des hommes, d’Antoine de Saint-Exupéry (1939).
II.
II. Être humain mâle.
1. Considéré en fonction de son sexe, et par opposition à la femme. Selon la Genèse, Dieu créa l’homme, puis la femme. Adam, le premier homme. La longévité des femmes est en moyenne supérieure à celle des hommes. S’habiller en homme. Fam. C’est l’homme de sa vie. Tomber dans les bras d’un homme (fig.). Pop. Mari, amant. Elle viendra avec son homme.
▪ Expr. Un homme à femmes, voir Femme.
2. Considéré en fonction de l’âge. Adulte. L’âge d’homme, l’âge viril. Un homme fait. Ce n’est plus un enfant, c’est déjà un homme. Un petit homme, se dit, fam., d’un jeune garçon qui se comporte en adulte. Un jeune homme, un homme jeune (au pluriel, on dit plutôt Jeunes hommes) ; un garçon pubère ou un jeune célibataire (au pluriel, on dit plutôt Jeunes gens). Votre fils est un grand jeune homme, un beau jeune homme. Il est déjà jeune homme. Fam. Pour s’adresser à un jeune garçon, à un adolescent, à la place de Monsieur (au pluriel, on dit Jeunes gens). Et que souhaite ce jeune homme ? Eh bien, jeunes gens, que faites-vous là ?
3. Défini par la force physique ou morale. C’est un travail d’homme. Il y faut une force d’homme. Agir en homme. Se conduire en homme. Sois un homme. Parole d’homme ! formule de serment familier. Il est l’homme de la situation, le plus apte à résoudre les difficultés du moment. Fig. et fam. Cette femme est l’homme de la famille.
4. Considéré relativement à sa fonction et à sa place dans une hiérarchie, civile ou militaire. Le chef d’équipe et ses hommes, ses ouvriers. Un équipage de dix hommes, de dix marins. Une armée forte de cent mille hommes, de cent mille soldats. Spécialement. féodalité. Vassal. Le seigneur féodal pouvait, faute d’homme, reprendre un fief en sa main. Être l’homme, l’homme lige d’un seigneur. Par extension. Il est l’homme d’Untel, il est lié à lui et en dépend, il est son partisan déclaré. – militaire. Simple soldat, par opposition aux gradés. Faire manœuvrer, exercer les hommes. Savoir commander aux hommes. L’homme de tête, celui qui marche en avant et à gauche d’une colonne. L’homme de base, sur lequel on s’aligne. – marine. Membre de l’équipage. Tous les hommes sur le pont ! L’homme de quart, de vigie. L’homme de barre. Les hommes de bâbord, de tribord. Expr. Un homme à la mer ! pour signaler que quelqu’un est tombé par-dessus bord.
▪ Loc. Comme un seul homme, avec un ensemble parfait. Ils se dressèrent comme un seul homme.
▪ Précédé de l’adjectif possessif pris dans une de ses valeurs particulières. Si vous pensez ainsi, vous n’êtes pas mon homme, celui qui conviendrait à mes besoins, à mes desseins, à telle tâche ou telle affaire. Avant que je réagisse, mon homme s’était enfui, celui dont on parle, dont il s’agit. Notre homme ne se le fit pas répéter. Un tireur habile qui ne manque jamais son homme, celui qu’il vise.
III.
III. Être humain mâle adulte, distingué par des caractères individuels.
1. Avec un adjectif qualificatif, divers compléments introduits par une préposition, ou encore avec une proposition relative. Un homme jeune. Un homme mûr. Un homme entre deux âges, d’un certain âge, âgé. Un vieil homme. Un homme marié, divorcé. Un homme en habit. Un homme hors du commun. Un homme rare. Un homme laborieux, entreprenant. Un homme bon, d’une grande bonté. Un homme sans malice. Un homme sans foi, sans honneur. Un homme méchant ou un méchant homme. Un saint homme, très pieux et d’une vertu exemplaire. Un homme nouveau, qui a fait lui-même sa fortune, qui ne la doit pas à sa naissance ; le premier de sa lignée qui se fasse remarquer. Cicéron était un homme nouveau. Un homme qui plaît. On ne sait quel homme il est. Un homme tout d’une pièce, d’un caractère entier, et qui ne connaît pas les ménagements et les demi-mesures. Le dernier des hommes, le plus vil, le plus misérable de tous. Un homme sans façons, aisé à vivre, ou qui se gêne peu avec les autres et les met à l’aise.
▪ Expr. fam. C’est un bon cœur d’homme, une bonne pâte d’homme, la crème des hommes, pour louer quelqu’un de la bonté de son cœur, de la force de son esprit, de la facilité de son humeur. Remarque. Le sens de l’adjectif pouvant varier selon sa place, on distinguera : Un homme brave, un brave homme, voir Brave. Un petit homme, d’une petite taille ; un homme petit, mesquin. Un pauvre homme, qui attire la compassion ; un homme pauvre, qui n’a pas ou qui a peu de ressources. Un homme grand, de haute taille ; un grand homme, un homme qui marque son temps par ses actions ou par ses œuvres. Les grands hommes de l’Antiquité.
▪  Prov. Tant vaut l’homme, tant vaut sa terre ou la terre, les terres, les fonds de commerce, etc., rapportent en proportion de la capacité de celui qui les possède, de l’art de les faire valoir ; chacun réussit dans son état en proportion de sa capacité personnelle.
 Titre célèbre : Vies des hommes illustres, de Plutarque (ier-iie siècles après Jésus-Christ).
2.  Loc. Homme à, suivi d’un infinitif ou d’un nom, sert particulièrement à indiquer, en bien ou en mal, de quoi un homme est capable. Il est homme à tout entreprendre, à tout hasarder. Il est homme à se venger. Il n’est pas homme à souffrir, à endurer un tel affront. Il n’est pas homme à fuir le danger. Un homme à poigne. Un homme à tout faire, qui est capable du pire (vieilli), ou qui est propre à différents genres de travaux, de services.
▪ Quand Homme est complément de l’infinitif, Homme à sert à indiquer de quoi un homme est digne, la manière dont il convient de se comporter à son égard. C’est un homme à respecter, à ménager. C’est un homme à fuir, à éviter. Fam. Un homme à abattre.
3.  Loc. Homme de, suivi d’un nom, le plus souvent sans article, sert particulièrement à définir un homme par sa profession, son état, telle ou telle de ses qualités, bonne ou mauvaise. Un homme d’Église. Un homme de loi, qui exerce une profession juridique. Un homme de théâtre. Un homme de l’art, un médecin. Un homme de Dieu, qui a consacré sa vie à l’amour et au service de Dieu, et dont la foi rayonnante témoigne de la présence de Dieu parmi les hommes. Un homme de science. Un homme de lettres. Un homme d’État. Un homme de cabinet, qui s’adonne à l’étude. Un homme d’argent, qui accorde beaucoup d’importance aux questions financières, au profit personnel, ou qui vit du commerce et du maniement de l’argent. Un homme d’affaires. Un homme de finances. Un homme de confiance, à qui l’on confie sans crainte la gestion de ses affaires. Un homme de cheval, qui connaît bien les chevaux et pratique l’équitation. Un homme d’armes, au Moyen Âge, un cavalier armé de pied en cap. Les hommes de troupe, les simples soldats, par opposition aux officiers, aux gradés. Un homme de mer, un marin confirmé. Un homme d’équipage. Un homme de corvée. Un homme de peine. Un homme de paille, un prête-nom. Un homme de main, qui exécute pour le compte d’autrui de basses œuvres, des besognes coupables. Un homme de condition (vieilli), voir Condition. Un homme de qualité. Un homme d’importance. Un homme du monde. Un homme du peuple. L’homme de la rue. L’homme du commun. Un homme de bien. Un homme d’honneur. Un homme d’esprit. Un homme de talent. Un homme de génie. Un homme de goût. Un homme de cœur. Un homme de caractère. Un homme d’action. Un homme de parole. Un homme de devoir. Un homme d’expérience. Un homme de valeur. Un homme d’avenir. Un homme de sac et de corde, voir Corde.
4. En composition avec un autre substantif, avec ou sans trait d’union. Au pluriel, la liaison éventuelle entre les deux mots reste la même qu’au singulier : Homme enfant, homme qui présente la faiblesse et la dépendance d’un enfant. Homme-loup, loup-garou. Des hommes-loups. Homme-sandwich, personne qui promène dans les espaces publics urbains deux panneaux publicitaires fixés l’un devant lui, l’autre derrière. Des hommes-sandwichs. Homme-tronc (vieilli), homme qui n’a ni bras ni jambes. Des hommes-troncs.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.