En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

fils

FILS

(l ne se prononce pas ; s se fait entendre) nom masculin
xe siècle. Issu du latin filius, « fils, enfant de sexe masculin ».
1. Être humain de sexe masculin considéré dans son lien de filiation, par rapport à son père et à sa mère, ou à l’un des deux seulement. Elle vient de mettre au monde un fils. Il a deux fils d’un premier mariage. Fils unique. Fils légitime. Fils naturel, né hors mariage. Fils adultérin. Fils adoptif. Fils aîné, fils cadet. Fils puîné (vieilli). Un fils posthume. Le fils de la famille Untel ou, elliptiquement, le fils Untel. Un bon fils, un mauvais fils. Un fils dénaturé. Le fils de la maison, ellipse pour le fils des maîtres de la maison. Petit-fils, le fils du fils ou de la fille. Arrière-petit-fils, Beau-fils, voir ces mots.
▪ En apposition, après un nom de famille, pour distinguer quelqu’un de son père. Crébillon fils. Alexandre Dumas fils. Dans la dénomination d’une société, d’une entreprise. Transports Durand père et fils, Durand et fils.
▪ Loc. adv. De père en fils, par succession directe et ininterrompue. Ils sont médecins de père en fils.
▪ Expr. Un fils de famille, qui appartient à une famille riche et considérée. Être fils de ses œuvres, ne devoir qu’à son mérite la considération dont on jouit, le rang que l’on occupe, la fortune que l’on a acquise. Fam. Un fils à papa, un jeune homme qui doit sa situation privilégiée ou son train de vie à la position sociale de son père, à la fortune de sa famille. Fils d’archevêque, dans l’argot de l’École navale, puis des armées et de certaines grandes écoles, recrue, élève qui bénéficie d’un traitement de faveur grâce à ses appuis familiaux. Pop. Dans diverses injures. Fils de chien !
▪ Expr. proverbiale. Il est, il est bien le fils, le digne fils de son père, il ressemble beaucoup à son père physiquement et moralement ou, plus souvent, il a les mêmes défauts, les mêmes travers que son père.
▪  Prov. Tel père, tel fils, un fils a souvent les mêmes qualités et les mêmes défauts que son père. À père avare, fils prodigue, un fils a souvent un caractère contraire à celui de son père.
▪ Par analogie. Celui que l’on regarde, que l’on aime comme son propre enfant. Mon fils, terme d’affection dont un homme d’âge peut se servir à l’adresse d’un homme plus jeune. Venez, mon fils, que je vous embrasse ! Allusion historique. Toi aussi, mon fils ? dernières paroles de César reconnaissant Brutus parmi ses meurtriers. religion chrétienne. Terme dont un prêtre peut user pour s’adresser à un fidèle. Allez en paix, mon fils. Fils en Jésus-Christ, se dit d’un fidèle relativement à ses pères spirituels, en particulier au pape. Le Fils aîné de l’Église, titre donné jadis au roi de France par les papes.
 Titres célèbres : Le Fils naturel, drame de Denis Diderot (1771) ; Fils de personne, pièce d’Henry de Montherlant (1943).
2. Suivi d’un complément déterminatif. Personne de sexe masculin issue d’une lignée, d’une nation, d’une région donnée ; descendant. Les fils d’Adam, les hommes. Les fils d’Israël. Le fils de vingt rois. Un fils du pays. Spécialement. Un fils du peuple, un homme issu d’un milieu social modeste. Un fils de la terre, un homme de souche paysanne. mythologie. Les fils de la terre, les Géants. – histoire. Un fils de France, un fils légitime du roi de France. Fils de Saint Louis, désignation des rois de France jusqu’en 1830. Fils du Ciel, titre que se donnèrent les empereurs chinois et, par extension (vieilli), les fils du Ciel, les Chinois.
▪ Litt. Un fils de Mars, un guerrier, un militaire. Les fils d’Apollon, les poètes.
3.  religion. Généralement avec une majuscule. Fils de Dieu, nom donné dans la Bible aux anges, aux descendants de Seth, au peuple élu, puis à tous les chrétiens, et par excellence à Jésus-Christ, Fils unique du Père et deuxième personne de la Trinité. Le Fils de l’homme, nom que se donne parfois le Christ dans les Évangiles, en référence au livre de Daniel, qui désignait ainsi le Messie. Fils de David, autre titre messianique donné au Christ. Absolument. Le Fils, le Christ, deuxième personne de la Trinité. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit.
4. Se dit pour exprimer une filiation intellectuelle, morale ou historique. Dans toute sa pensée, il se montre fils des Lumières. Les fils de la Révolution. Fils spirituel, disciple. religion. Membre d’un ordre religieux, relativement au fondateur de cet ordre. Les fils de saint Dominique. Les fils de saint Bruno, les Chartreux. Les fils de Loyola, les Jésuites.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.