En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

hauteur

HAUTEUR

(h initial est aspiré) nom féminin
xiie siècle, haltur. Dérivé de haut.
1. Dimension d’un corps considéré de sa base à son sommet. La hauteur d’une montagne, d’un clocher. La hauteur d’un mur. Cette armoire a deux mètres de hauteur. La hauteur de la tour Eiffel est de trois cents mètres. S’emploie parfois dans le sens de dimension verticale importante. La hauteur de ce mur le rend infranchissable. Cet édifice est remarquable par sa hauteur.
▪ En parlant d’un être vivant, se dit de la taille. La hauteur d’un cheval se mesure au garrot. Expr. Se dresser de toute sa hauteur, de toute la hauteur de sa taille, dresser ou redresser le corps, le buste. Vieilli. Tomber de sa hauteur, de tout son long et, fig., éprouver une extrême surprise (on dit aussi Tomber de son haut).
▪ géométrie. Longueur de la droite partant d’une base ou d’un sommet et abaissée perpendiculairement à la base ou au côté opposé. La hauteur d’un trapèze, d’un parallélogramme, d’un cône, d’un cylindre. Par métonymie. Cette droite elle-même. Les trois hauteurs d’un triangle quelconque sont concourantes en un point appelé orthocentre. Dans un triangle équilatéral, les hauteurs se confondent avec les bissectrices.
2. Élévation au-dessus du sol ou d’un niveau de référence. Régler un pupitre à la bonne hauteur. Les eaux ont atteint la hauteur du balcon. Le mont Blanc a 4 807 mètres de hauteur. Ces avions dépassent couramment la hauteur de dix mille mètres. Prendre, perdre de la hauteur, en parlant d’un avion, s’élever dans les airs, descendre vers le sol, et fig., prendre de la hauteur, s’élever au-dessus des contingences ou des détails. La hauteur d’une couche de neige, son épaisseur. La hauteur d’une marée, d’une crue, l’élévation du niveau des eaux par rapport à celui de la marée basse ou par rapport au niveau moyen du cours d’eau. Hauteur barométrique, voir Barométrique. Hauteur des précipitations ou de précipitation, hauteur des pluies ou de pluie, la quantité d’eau tombée en un temps donné, et exprimée en millimètres. sports. L’épreuve olympique du saut en hauteur. Franchir 1,90 mètre en hauteur.
▪ astronomie. Hauteur apparente ou hauteur, angle compris entre le plan de l’horizon et le rayon visuel passant par le point du ciel qu’on observe. La hauteur d’un astre. – marine. Prendre la hauteur du Soleil, d’un astre ou, absolument, prendre hauteur, faire le point en relevant au sextant l’angle formé par un astre avec la ligne d’horizon.
▪ Par analogie. acoustique. musique. Caractère plus ou moins grave, plus ou moins aigu d’un son ; sa place sur l’échelle des fréquences. Faire varier la hauteur et l’intensité du son au cours d’un test d’audiométrie. La hauteur d’une note. La hauteur du diapason. – phonétique. Accent de hauteur, voir Accent.
▪ Loc. À hauteur d’homme, à un niveau correspondant à la taille moyenne d’un homme. La sonnette a été placée à hauteur d’homme. À hauteur d’appui, voir Appui.
▪ Loc. prép. À la hauteur de, au niveau de. Une douleur à la hauteur de la hanche. Le bateau se trouvait à la hauteur de Malte, de Lisbonne, sous la même latitude. Par extension. Vous trouverez le magasin à la hauteur du premier croisement. Parvenir à la hauteur de quelqu’un. Fam. Des travaux subventionnés par la région à la hauteur de trente pour cent ou à hauteur de trente pour cent, dans une proportion de trente pour cent.
3.  Par métonymie. Généralement au pluriel. Partie élevée. Les hauteurs de l’air, du ciel. Fig. et souvent iron. Redescendre des hauteurs.
▪ Spécialement. Éminence, colline. La ville est située sur une hauteur. Les hauteurs qui dominent la ville.
▪ Loc. adv. En hauteur, dans une zone située à haute altitude. L’air se raréfie en hauteur.
4. Caractère de ce qui est élevé, dans le domaine intellectuel ou moral. La hauteur de ses ambitions, de ses conceptions. On loue la hauteur de ses vues, sa hauteur de vues. La hauteur d’un dessein, d’une entreprise (vieilli).
▪ Expr. Élever quelque chose à la hauteur d’un art, d’une institution, lui en donner la dignité. Être à la hauteur de quelqu’un, en état de le comprendre ou en mesure de l’égaler. Vous en trouverez peu qui soient à sa hauteur. Être à la hauteur de son siècle (vieilli), ne pas être étranger aux connaissances, aux idées, aux opinions du temps où l’on vit, en suivre le progrès. Être, se montrer à la hauteur de sa tâche, de sa mission, des circonstances, etc., être, se montrer capable de mener cette tâche, cette mission à bien, de faire face aux circonstances, Absolument, fam. Être à la hauteur, être capable, compétent.
5.  Péj. Attitude hautaine, arrogante. Accueillir une demande avec hauteur. Répondre avec hauteur. Traiter quelqu’un avec hauteur. Par métonymie. Hauteur de ton, de manières.
▪ Au pluriel. Vieilli. Manifestations de dédain, de morgue. Ses hauteurs lui ont fait bien des ennemis.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.