En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française
Dictionnaire de l’Académie française, 9e édition (actuelle)

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

éveil

ÉVEIL

nom masculin
xiie siècle. Déverbal d’éveiller.
1.  Class. Action d’éveiller ou de s’éveiller. Par analogie. L’éveil de la nature après son engourdissement hivernal. (Aujourd’hui, on dit plutôt Réveil.)
2. Le fait d’être éveillé. Des phases d’éveil et de sommeil.
3.  Fig. Début de manifestation, apparition. L’éveil du printemps. L’éveil des sens, de la sensibilité, de l’intelligence.
▪ Spécialement. Apparition, chez un enfant, de l’intérêt pour certaines disciplines. L’éveil d’un enfant aux mathématiques, à la musique.
4.  Loc. En éveil, sur ses gardes, aux aguets. Être en éveil. Mettre en éveil. Tenir en éveil. Une jalousie, une suspicion, une prudence toujours en éveil. Donner l’éveil, donner l’alarme, attirer l’attention pour mettre en garde.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.