En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

évêché

ÉVÊCHÉ

nom masculin
xe siècle, au féminin, evesquet ; xiie siècle, au masculin, evesqué. Dérivé d’evesque, forme ancienne d’évêque.
1. Territoire soumis à l’autorité d’un évêque résidentiel ; diocèse. Les paroisses, les cures d’un évêché. Créer un évêché. L’évêché est généralement désigné par la ville où réside l’évêque. L’évêché de Meaux, de Chartres, de Poitiers. Spécialement. Les Trois-Évêchés, les trois principautés ecclésiastiques de Metz, Toul et Verdun, annexées à la France par Henri II en 1552.
▪ Par métonymie. Droits et revenus temporels jadis attachés à un siège épiscopal.
2. Ville où se trouve un siège épiscopal. Orléans, Angers, Dijon sont des évêchés.
3. Demeure de l’évêque, palais épiscopal et, par extension, ensemble des services de l’administration épiscopale. Cette réunion se tiendra à l’évêché. Le musée est installé dans l’ancien évêché. Adressez votre requête à l’évêché.
4.  Rare. Dignité d’évêque (on dit plutôt Épiscopat).
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.