épurer

ÉPURER

conjugaison verbe transitif
Étymologie : xiie siècle. Dérivé de pur.
1. Débarrasser de ses impuretés un matériau, un liquide, un gaz. Épurer un minerai. Épurer une eau bourbeuse en la filtrant. Pron. L’or s’épure par le feu.
2.  Fig. Rendre pur ou plus pur en éliminant les défauts, les tares, les vices. Malherbe et Boileau ont contribué à épurer la langue française. Cet auteur s’attache à épurer son style. Épurer le goût d’une époque, le rendre plus sûr et plus délicat. Épurer les mœurs. Des formes épurées. Épurer un texte de ses outrances. Spécialement. Épurer un auteur, expurger ses œuvres de ce qui est jugé contraire à la morale. Épurer l’édition d’un roman destinée aux enfants. Litt. Épurer le cœur de tout ressentiment. Des sentiments épurés. Un amour épuré. Les épreuves épurent l’âme.
3. Éliminer les éléments jugés indésirables ou indignes d’un groupe, d’une société.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.