épais, -aisse

ÉPAIS, ÉPAISSE

adjectif, adverbe et nom
Étymologie : xie siècle, espes ; xiie siècle, espeis, espois. Issu du latin spissus, « épais, dense, compact ».

I.

I. Adjectif.
1. Qui est considéré dans son épaisseur, qui a telle épaisseur.
▪ Suivi d’un complément de mesure. Une planche longue de deux mètres, large de dix centimètres, épaisse de deux centimètres. Une dalle épaisse de cinq centimètres. Une vitre épaisse de six millimètres.
▪ Absolument. Dont l’épaisseur est importante, supérieure à la moyenne ou à la normale. Un château fort aux murs épais. Du carton épais. Un livre épais. Une épaisse tranche de pain. Des lunettes à verres épais. Une épaisse couche de peinture.
2. En parlant du corps de l’homme ou de l’animal. Dont les proportions sont importantes et lourdes ; qui manque de finesse, de sveltesse. Une silhouette épaisse. Un visage aux traits épais, aux lèvres épaisses. Avoir la taille épaisse ou, par métonymie, être épais. Expr. fig. Avoir la langue épaisse, avoir du mal à articuler, notamment sous l’effet de la boisson.
3. Dont les parties constituantes sont nombreuses, drues, denses, serrées. Une épaisse forêt. D’épais feuillages. Une épaisse crinière. Par métonymie. Une herbe épaisse. Des blés épais. D’épais cheveux. Par analogie. Une foule épaisse se pressait sur les Boulevards.
4. Dont la substance, la matière est dense. Un sirop, un vin épais. Du drap, du velours épais. Une épaisse fumée. Un brouillard épais. Par analogie. Air épais, difficile à respirer. Nuit épaisse, nuit noire. D’épaisses ténèbres, très denses. Une ombre épaisse.
5.  Fig. Dépourvu de finesse ; grossier. Avoir un esprit épais, une intelligence épaisse. Une plaisanterie épaisse, vulgaire. Une ignorance épaisse, profonde. Il est épais, obtus, sans vivacité ni subtilité. Les Béotiens passaient pour les plus épais des Grecs.

II.

II. Adverbe.
De manière dense, serrée. Ces graines ne doivent pas être semées si épais.

III.

III. Nom masculin.
1. Syn. vieilli d’Épaisseur. Une pierre qui a un demi-mètre d’épais.
2.  Loc. prép. Au plus épais de, dans la partie la plus dense de. Il était au plus épais du bois, là où la végétation est la plus touffue. Fig. Au plus fort de, au milieu de. Au plus épais de la mêlée.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.