En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

contre

I. CONTRE

préposition
ixe siècle, contra. Du latin contra, adverbe et préposition, « en face de, vis-à-vis », et « tout près de », puis « en direction opposée à, contrairement à ».
↪ voir aussi : II. Contre (n. m.)
I.
I. Exprime le contact.
1. Marque la juxtaposition, la contiguïté, la proximité. Tout près de, à côté de, sur. Sa maison est contre la mienne. Être assis contre le mur. Il a rangé sa voiture contre le trottoir. La mère serrait l’enfant contre son sein. Il appuyait son front contre la vitre.
▪ Loc. adv. Ci-contre, en regard. Voir ci-contre un schéma, une note explicative. Tout contre, très près.
2. Marque la rencontre brutale, le heurt, le choc. Sur. Le navire s’est brisé contre les rochers. La voiture s’est écrasée contre un platane. Donner de la tête contre une poutre. Expr. fig. C’est à se cogner la tête contre les murs, c’est à désespérer.
II.
II. Exprime le conflit.
1. Marque le désaccord, la divergence. En dépit de, sans égard à, en opposition avec. Elle s’est mariée contre la volonté de ses parents. Agir contre sa conscience, contre l’honneur, contre son intérêt. Contre tout bon sens, toute vraisemblance, toute apparence. Des sentiments contre nature.
2. Marque l’opposition. En sens inverse de. Nager contre le courant. Avancer contre le vent. Expr. fig. Contre vents et marées, malgré tous les obstacles. Envers et contre tout, envers et contre tous, malgré toutes les difficultés, tous les adversaires.
▪ Avec une idée d’hostilité. Quel grief avez-vous contre moi ? Déposer une plainte contre X. Plaider contre son propriétaire. Se dresser contre le pouvoir. Lutter contre l’injustice. Expr. fig. Par allusion à Don Quichotte. Se battre contre des moulins à vent, livrer un combat stérile à des adversaires imaginaires. Par allusion à la fable de La Fontaine. C’est le pot de terre contre le pot de fer, la lutte est inégale.
▪ Adverbialement. Je n’ai rien à dire contre et, fam., je n’ai rien contre. Je ne suis ni pour, ni contre.
▪ Loc. adv. Là contre, contre cela. Je ne proteste pas là contre. marine. À contre, se dit d’une voile bordée, volontairement ou accidentellement, au vent du bateau et qui le fait abattre. Le foc a été bordé à contre, a pris à contre.
▪ Par contre, en revanche, d’un autre côté, en contrepartie, en compensation, à l’inverse.
Remarque
Condamnée par Littré d’après une remarque de Voltaire, la locution adverbiale Par contre a été utilisée par d’excellents auteurs français, de Stendhal à Montherlant, en passant par Anatole France, Henri de Régnier, André Gide, Marcel Proust, Jean Giraudoux, Georges Duhamel, Georges Bernanos, Paul Morand, Antoine de Saint-Exupéry, etc. Elle ne peut donc être considérée comme fautive, mais l’usage s’est établi de la déconseiller, chaque fois que l’emploi d’un autre adverbe est possible.
▪ Subst. Le pour et le contre, les arguments favorables et les arguments défavorables. Peser le pour et le contre.
3.  sports. Marque la compétition. Le combat d’un boxeur contre le tenant du titre. – cyclisme. Course contre la montre, épreuve où chaque concurrent, roulant seul, s’efforce de réaliser le meilleur temps. Fig. La préparation à ce concours est une course contre la montre, exige un effort qu’il ne faut pas relâcher un seul instant.
4. Marque la volonté de se défendre, de se protéger. S’équiper contre le froid, contre la pluie. Élever une digue contre les inondations. Contracter une assurance contre le vol, contre l’incendie. Prendre un sirop contre la toux, se faire vacciner contre la grippe.
III.
III. Exprime la comparaison.
1. Marque la différence. Au lieu de. Ce mois-ci, l’indice des prix a augmenté de 0,2 %, contre 0,3 % le mois dernier. Soixante postes sont mis au concours, contre cinquante l’année précédente.
2. Marque le rapport, la proportion. Pour. Parmi tous les romans publiés cet automne, on en compte un d’intéressant contre dix de médiocres. courses hippiques. La cote de ce cheval est à quinze contre un, les parieurs qui l’ont joué gagnant toucheront quinze fois leur mise s’il arrive premier. Expr. fig. Parier à cent contre un, affirmer par la disproportion des enjeux une quasi-certitude. Je vous parie à cent contre un qu’il sera élu.
3. Marque l’échange. Pour, moyennant. Troquer du blé contre du bétail, de la verroterie contre de l’or, des produits finis contre des matières premières. Changer des francs contre des dollars. Faire un envoi contre remboursement. Rapporter un objet contre récompense. Ésaü renonça à son droit d’aînesse contre un plat de lentilles.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.