chèvre

CHÈVRE

nom féminin
Étymologie : xiie siècle. Du latin capra, dérivé de caper, « bouc ».
1. Mammifère femelle ongulé, de l’ordre des Ruminants, à cornes creuses et persistantes, dont certaines espèces sont domestiquées pour leur lait, leur poil ou leur cuir, et dont le mâle est le bouc. La chèvre est le type de la sous-famille des Caprinés. Un troupeau de chèvres. La chèvre bêle, béguète, chevrote. La belle fourrure de la chèvre du Tibet, de la chèvre d’Angora. Le bouquetin des Alpes, le chamois, sont des variétés de chèvres sauvages. Boire du lait de chèvre. Du fromage de lait de chèvre ou, elliptiquement, du fromage de chèvre, du chèvre. Une descente de lit en peau de chèvre.
▪ Expr. Grimper comme une chèvre. Un sentier de chèvre, escarpé et difficile à gravir. Fig. et fam. Ménager la chèvre et le chou, user d’adresse pour se conduire entre deux partis, deux adversaires, de manière à ne blesser ni l’un ni l’autre. Du vin à faire danser les chèvres, du vin très acide. Devenir chèvre, s’énerver, enrager, perdre la tête.
▪  Prov. Où la chèvre est attachée, il faut qu’elle broute, voir Brouter.
2.  Marque de domaine : technique. Appareil de levage, généralement formé de poutres réunies en pyramide et qui porte à son sommet une poulie. La chèvre permet de soulever de lourdes charges. Une chèvre de charpentier, de maçon. Une chèvre d’échafaudage. Support permettant d’appuyer solidement une pièce de bois pour la façonner ou la scier.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.