En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

boudin

BOUDIN

nom masculin
xiiie siècle. Tiré d’un radical expressif bod‑ désignant le gonflement (voir Bouder, Bedaine).
1.  charcuterie. Boyau rempli de sang et de graisse de porc, avec l’assaisonnement nécessaire. Un chapelet de boudins. Faire griller du boudin. Du boudin aux pommes. Eau de boudin, eau que l’on jette après y avoir lavé les tripes du porc. Expr. fig. et fam. S’en aller, tourner, finir en eau de boudin, en parlant d’une affaire, d’une entreprise bien commencée, s’enliser peu à peu, ne pas aboutir, finir piteusement.
▪ Par extension. Boudin blanc, préparé avec du lait et des viandes blanches (porc, veau, volaille).
2.  Par analogie. Objet, accessoire en forme de cylindre allongé plus ou moins rigide. Mettre un boudin au bas de la porte pour arrêter les courants d’air. Les boudins d’un matelas pneumatique. marine. Bourrelet circulaire protégeant le plat-bord des embarcations contre les chocs. – architecture. Moulure ronde de la base d’une colonne. – chemin de fer. Saillie interne de la jante d’une roue (on dit aussi Mentonnet). – technique. Ressort à boudin, formé d’une spirale de fer, d’acier ou de cuivre. – coiffure. Vieilli. Boucle de cheveux formant une spirale assez longue. On portait autrefois des perruques à boudins.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.