En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

agitation

AGITATION

nom féminin
xive siècle, au sens 1. Emprunté du latin agitatio, « action de mettre en mouvement, de s’agiter ».
1. En parlant d’une chose. Le fait d’être animé de mouvements divers, parfois désordonnés. L’agitation des molécules en suspension. L’agitation de la mer, du feuillage, durant la tempête. L’agitation de l’eau dans une zone de courants. Par analogie. L’agitation du centre des villes. L’agitation des boulevards.
2. En parlant d’une personne. Le fait de manifester une activité incessante et désordonnée, de remuer beaucoup. L’agitation des enfants dans la cour de l’école. Le malade est dans un état d’agitation extrême.
3. Trouble, inquiétude. Être dans une grande agitation d’esprit, dans un état d’extrême agitation. Il y a une grande agitation dans les esprits. L’agitation a succédé à la torpeur.
4. Mouvement de masse accompagné de troubles à caractère revendicatif ou subversif. L’agitation s’empara des faubourgs. L’agitation a gagné le pays tout entier. Faire de l’agitation. Surveiller, calmer, réprimer l’agitation.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.