En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

agitation

7e édition

AGITATION.

s. f.
■  Ébranlement prolongé, mouvement en sens opposés. L’agitation du navire était violente. Il ne peut supporter l’agitation du cheval. L’agitation de la voiture lui fait mal. L’agitation de la mer. L’agitation des flots. L’agitation des nerfs.
Il se dit particulièrement, en Médecine, d’Un mouvement continuel et fatigant du corps, occasionné par un grand malaise, par une grande inquiétude d’esprit. L’agitation prolongée de ce malade est un symptôme fâcheux.
Il se dit figurément Du trouble, de l’inquiétude pénible que les passions causent dans l’âme. Être dans une grande agitation d’esprit. L’amour, la haine, le désir, la crainte, causent différentes agitations dans l’âme. Il y a une grande agitation dans les esprits. Calmer l’agitation des esprits.
Il se dit également du trouble qui règne dans une assemblée, parmi le peuple, etc., et qui se manifeste par des mouvements inquiets. Il y avait de l’agitation dans l’assemblée. L’agitation était à son comble. Il y a de l’agitation parmi le peuple.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.