En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

petit, ite

5e édition

PETIT, ITE.

adj.
■  Qui a peu d’étendue, peu de volume dans son genre, dans son espèce. En cette acception, il s’oppose également et à Grand et à Gros, selon les différentes choses dont on parle ; et il se dit De toute quantité continue. Un petit homme. Un petit chien. Un petit cheval. C’est un homme de petite taille, de petite stature. Un petit jardin. Un petit logement. Une petite ville. Le petit doigt du pied. Le petit doigt de la main. Écrire en petit caractère, en petite lettre, en petit volume. Faire un petit paquet.
On dit, Porter de petits cheveux, pour dire, Porter les cheveux courts ; et, Porter un petit collet, porter le petit collet, pour dire, Être habillé en Ecclésiastique.
Petit, se dit aussi d’Une quantité discrète. Ainsi l’on dit : Un petit nombre de personnes. Une petite somme d’argent. Un petit revenu. Une petite quantité de gens.
Il se dit généralement De toutes les choses physiques ou morales, qui sont moindres que d’autres dans le même genre. Petit esprit. Petit talent. Petite fortune. De petite conséquence. Petit ménage. Petit train. Petite dépense. Petit vent. Petit jeu. Marcher à petit bruit, à petites journées. Aller au petit pas. Brûler à petit feu. Faire ses affaires à petit bruit.
On dit figurément et familièrem. Être réduit au petit pied, pour dire, Se trouver réduit à une moindre fortune, à une moindre dépense.
On dit, Une petite complexion, une petite constitution, pour dire, Une complexion, une constitution foible.
On dit, qu’Un homme est petit devant un autre, pour dire, qu’Il s’abaisse devant lui par respect ou par crainte. On dit aussi, qu’Un homme est petit devant un autre, pour dire, qu’Il ne paroît rien devant lui. Et on dit dans le même sens, que Tout ce qu’il y a de plus grand dans le monde, est petit devant Dieu.
p. 276On dit, Le petit peuple, pour dire, Le bas peuple, le menu peuple ; Des gens de petite étoffe, pour dire, Des gens de basse condition.
On dit, Le petit monde, par opposition au grand monde, aux gens opulens et considérables. Il n’y a guère que le peuple qui s’en sert ; il dit qu’Il ne faut pas tant mépriser le petit monde.
On dit figurément, en parlant De l’homme, de l’excellence et de la variété de ses avantages, que c’est Un petit monde, L’abrégé du monde.
On dit proverbialement, À petit mercier, petit panier, pour dire, qu’Il faut proportionner ses entreprises et ses dépenses à la modicité de ses moyens.
On dit, La petite pointe du jour, pour dire, La première pointe, la première apparence du jour.
Petit, se joint aussi à plusieurs substantifs, avec lesquels il semble ne former qu’un seul mot, comme dans les articles suivans.
Petit-fils. Terme relatif. Le fils du fils ou de la fille, par rapport à l’aïeul ou à l’aïeule. On dit, Petite-fille au féminin, dans la même signification que Petit-fils au masculin. Et l’on appelle Arrière-petit-fils et arrière-petite-fille, Les enfans du petit-fils ou de la petite-fille, par rapport au bisaïeul ou à la bisaïeule.
Petit-gris. Sorte de fourrure faite de la peau d’un écureuil du Nord.
Petit-lait. Sérosité du lait.
Petit-maître. Voyez Maître.
Petit-métier. Sorte de pâtisserie, qui est une espèce d’oublie ou de gaufre.
Petit-neveu. Terme relatif. Le fils du neveu ou de la nièce. On dit, Petite-nièce au féminin, dans la même signification que Petit-neveu au masculin.
Petite-oie. Voyez Oie.
Petit-pied. s. m. Os d’une forme presque ovale, et d’une substance spongieuse renfermée dans le sabot du cheval.
Petite-vérole. Maladie dangereuse qui se manifeste par des éruptions a la peau.
Petit, est quelquefois employé substantivement. Ainsi l’on dit, Du petit au grand, pour dire, Par comparaison des petites choses aux grandes. En fait de machines, il y a grande différence du petit au grand. On dit, Il ne faut pas argumenter du petit au grand, conclure du petit au grand, pour dire, que Les argumens qu’on fait, que les conséquences qu’on tire d’une petite chose à une grande, ne prouvent rien. On dit dans un sens pareil : Pour juger du petit au grand. À raisonner du petit au grand. En comparant les choses du petit au grand.
En petit. Façon de parler adverbiale, pour dire, En raccourci. Peindre en petit. Un modèle en petit. Toutes les machines qui réussissent en petit, ne réussissent pas toujours en grand.
Petit à petit. Façon de parler adverbiale, pour dire, Peu à peu, par degrés peu sensibles. Il a fait sa fortune petit à petit. On dit proverbialement, Petit à petit l’oiseau fait son nid, pour dire, qu’Avec un travail assidu, quoique médiocre, on vient à bout de ce qu’on entreprend.
Petit. s. m. Terme qui se dit De certains animaux nouvellement nés, par rapport au père et à la mère. Cette chienne a fait des petits. Les petits d’une chienne. Les petits d’un aigle. Les petits d’un corbeau, d’une tourterelle. Le père, la mère et les petits.
On appelle Un enfant, par manière de caresse, Petit, mon petit. Venez-çà, petit.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.