En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

petit, ite

1re édition

PETIT, ite.

adj.
■  Qui a peu d’estenduë, peu de volume. Il est opposé à grand. Un petit homme. un petit chien. un petit cheval. petite taille. petite stature. petit jardin. petit logis. petite ville. le petit doigt du pied. le petit doigt de la main. en petit caractere. en petit volume. une petite goute de vin. une petite larme de vin. porter des petits cheveux. porter un petit collet. escrit en petit caractere, en petite lettre.
Il se dit generalement de toutes les choses physiques ou morales, qui sont moindres que d’autres dans le mesme genre. Petite complexion. petite constitution. petit esprit. petit talent. petite fortune. de petite consequence. petite dépense. petit revenu. petit bruit. petit vent. petit jeu. marcher à petit bruit, à petites journées. aller au petit pas. estre reduit au petit pied. brusler à petit feu. faire ses affaires à petit bruit.
On dit, Le petit peuple, pour dire, Le bas peuple, le menu peuple. Des gens de petite estoffe, pour dire, Des gens de peu.
On dit, La petite pointe du jour, pour dire, La premiere pointe du jour.
Petit, se joint aussi à plusieurs subst. avec lesquels il semble ne former qu’un seul mot. Ainsi on appelle, Petit lait, La serosité qui s’esgoute du lait.
Petite verolle, sorte de maladie à laquelle les enfans sont particulierement sujets.
Petit mestier, Une sorte d’oublie ou de gauffre. On dit aussi, Petit gris, petite oye, & plusieurs autres mots, dont on verra l’explication à leurs substantifs.
Petit, se joint aussi à des termes de parenté, comme Petit-fils, petite-fille, petit-neveu, petite-niece, arriere petit-fils, dont on trouvera l’explication aux mots de Fils & de Neveu.
Petit, est quelquefois employé substantivement. Ainsi on dit, Du petit au grand, pour dire, Par comparaison des petites choses aux grandes. En fait de machines. il y a grande difference du petit au grand, il ne faut pas conclure du petit au grand. argumenter du petit au grand. Il signifie aussi, Successivement, & comme par degrez. Aller du petit au grand.
Un petit. Façon de parler adverbiale & populaire, pour dire, Un peu. Donnez-moy un petit de cela. Donnez-m’en un petit. donnez-moy un petit à boire.
En petit. Façon de parler adverbiale, pour dire, En racourci. Peindre en petit. tirer en petit. un modelle en petit.
Petit a petit. Façon de parler adv. pour dire, Peu à peu. On dit prov. Petit à petit l’oiseau fait son nid.
Petit, subst. Terme qui se dit de certains animaux nouvellement nez, par rapport au pere & à la mere. Cette chienne a fait des petits. les petits d’une chienne. les petits d’une aigle. les petits d’un corbeau. le pere, la mere & les petits. les petits d’une tourterelle.
p. 227 Petitesse. s. f. Peu d’estenduë, peu de volume. La petitesse d’un vase. la petitesse de sa taille. la petitesse du caractere. la petitesse du volume.
Il signifie aussi, Modicité. En ce sens il n’a guere d’usage qu’en parlant de dons, de presents. Ne regardez pas à la petitesse du don, mais à ma bonne volonté.
Il se dit aussi fig. en parlant des qualitez du cœur, de l’esprit, &c. & signifie Bassesse. Petitesse d’esprit. petitesse de cœur. petitesse d’ame. petitesse de genie.
Petitement. adv. Estroitement. Il est logé commodément, mais petitement.
Il signifie aussi, En petite quantité. Il a du bien, mais il en a petitement.
Appetisser. v. a. Rendre plus petit, accourcir. Ce manteau là est trop long, il le faut appetisser.
Il est aussi neutre, & signifie Diminuer, devenir plus petit. Aprés le solstice d’esté, les jours appetissent.
Il est aussi n. p. Une estoffe qui s’appetisse à l’eau.
Appetissé, ée. part.
Rappetisser. Il a la mesme signification & le mesme usage qu’Appetisser. Rappetisser un manteau. les jours rappetissent. une estoffe qui se rappetisse à l’eau.
Rappetissé, ée. part.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.