En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

agiter

3e édition

AGITER.

v. a.
■  Ebranler, secouer, pousser & repousser de côté & d’autre. Les vents agitent la mer. Les vagues agitoient le vaisseau. Le vent agitoit à peine les feuilles des arbres.
On dit qu’Un malade s’agite continuellement, pour dire, Qu’il est dans un mouvement continuel, qu’il se tourmente sans cesse. On dit aussi qu’Un cheval s’agite, pour dire, Qu’il se remue avec trop d’ardeur.
Agiter, est aussi n. p. Et dans cette acception il se dit au propre du mouvement qui arrive à la mer & aux flots. La mer commençoit à s’agiter. Les flots s’agitoient violemment.
Agiter, se dit fig. En parlant de différentes passions qui ont accoûtumé de troubler l’esprit de l’homme. Les passions qui agitent l’homme. Le desir & la crainte sont les passions qui nous agitent le plus. La colére l’agite. Cela lui agite sans cesse l’esprit.
Il se dit aussi fig. En parlant des différentes questions qu’on propose à examiner, & signifie, Discuter de part & d’autre. Agiter une question, On agita long-temps cette affaire.
Il s’emploie aussi au n. p. dans le figuré, & signifie, Etre discuté de part & d’autre. L’assemblée dura long-temps, & il s’y agita une question importante. Les questions qui s’y agitérent.
Agité, ée. part. pass.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.