En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

faire

2e édition

FAIRE.

v. a.
■  Ce verbe est d’une si grande estenduë, que pour en marquer tous les sens, & tous les emplois, il faudroit faire presque autant d’articles, qu’il y a de termes dans la Langue, avec lesquels il se joint. On ne s’est proposé ici que de rapporter dans le meilleur ordre qu’il seroit possible, les principales acceptions qu’il peut avoir, & sous chacune desquelles on peut ranger diverses phrases. Quant aux façons de parler proverbiales & figurées qu’il sert à former, on se contentera aussi d’expliquer celles dont le sens depend uniquement du mesme verbe ; Et pour toutes les autres on en renvoye l’explication à chacun des mots qui servent à les former.
Faire, Signifie, Former, produire. Et il se dit generalement, De tous les ouvrages que Dieu forme & produit de quelque maniere que ce soit. Dieu a fait le Ciel & la Terre. Dieu a fait l’homme à son image & semblance. Dieu a fait toutes choses de rien. il n’y a que Dieu qui puisse faire quelque chose de rien.
On le dit aussi, Des causes secondes. La nature est admirable dans tout ce qu’elle fait. la nature fait quelquefois des monstres. un arbre qui fait de beau fruit. une femme qui fait de beaux enfants. les tulippes font des cayeux. les arbres font des rejettons. une cavalle qui a fait un poulain. quand une beste a fait ses petits. les oiseaux font des œufs.
On dit prov. De deux personnes, de deux choses qui se ressemblent entierement, Qui a fait l’un a fait l’autre.
Faire, Signifie aussi, Fabriquer, composer, p. 634Donner une certaine forme, une certaine figure ; Et il se dit generalement, De toutes les productions de l’art, & De certains ouvrages que l’instinct fait faire aux animaux. Faire un bastiment. faire des instruments de Mathematique. faire un triangle. faire un ovale. faire des outils. faire du pain. faire de la paste. faire du drap. faire de la toile. faire de la tapisserie. faire un portrait. un oiseau qui fait son nid. une araignée qui fait sa toile.
Faire, Se dit aussi dans le mesme sens, Des ouvrages & des productions de l’esprit. Faire un livre. faire une histoire. faire l’histoire. faire une apologie. faire un manifeste. faire un poëme. faire une tragedie. faire une comedie. faire des vers. faire de la prose. un escolier qui fait son theme.
On dit, d’Une nouvelle fausse, que C’est une nouvelle qu’on à faite à plaisir, pour dire, que C’est une nouvelle que quelqu’un a pris plaisir à inventer.
Faire, Signifie aussi, Operer, executer. Et il se dit, tant Des effets que Dieu opere, que De ceux que la nature ou l’art operent par quelque agent que ce soit. Les merveilles que Dieu a faites. Dieu a fait un miracle. les miracles que Dieu fait par ses Saints. le bruit que fait le tonnerre. l’air fait ressort. un corps qui fait impression sur un autre. la poudre à canon fait des choses surprenantes.
Faire, dans le mesme sens d’Operer, d’executer, Se dit aussi, De tout ce qui regarde le travail des mains & l’activité de l’esprit. Faire sa besogne. il fait plus de besogne en une heure qu’un autre en deux. il ne fait rien toute la journée. il est toute la journée à ne rien faire. il ne fait œuvre de ses dix doigts. faire tout ce qu’on peut. faire tous ses efforts. faire tout son possible. faire tous ses cinq sens de nature. quand on fait ce qu’on peut, on n’est pas obligé à davantage. c’est un homme à tout faire ; c’est un homme qui ne trouve rien de difficile à faire. il n’a fait que ce qu’on luy a dit. tout ce qu’il fait, il le fait bien. il travaille bien, mais il est lent à ce qu’il fait.
On dit prov. On ne peut faire qu’en faisant, pour dire, qu’Il y a des choses qui demandent un certain temps pour estre bien faites. On dit aussi proverb. C’est un faire le faut, pour dire, C’est une chose qu’il faut absolument faire, & qui est d’une necessité absoluë ; Je ne puis que faire à cela, pour dire, C’est une chose où il n’y a point de remede ; Et, Je n’y sçaurois que faire. que voulez-vous que j’y fasse, &c. pour dire, Je n’y puis apporter de remede, cela ne depend pas de moy.
Faire, Signifie aussi, Pratiquer, commettre : Et il se dit, De toutes les actions de morale bonnes ou mauvaises, & de toutes les fautes d’esprit, & de jugement que l’on commet. Faire une bonne action. faire une meschante action. faire une bonne œuvre. faire une œuvre de charité. faire le bien. faire le mal. faire la charité. faire l’aumosne. faire un mauvais coup. faire un meurtre. faire un crime. faire des actions de valeur. faire des merveilles à la guerre. faire une injustice. faire injustice. faire une faute legere. faire une faute contre le bon sens. faire des fautes contre la bienseance. faire une beveuë. faire une faute de langue. faire une faute de grammaire. faire un barbarisme. faire un solecisme. faire une sottise. faire une equipée. faire une incartade. faire un coup de teste. faire des bassesses. faire des malhonnestetez. quel mal a-t-il fait que vous le traitez de la sorte ? que vous a-t-il fait ? il a fait cela tout exprés. faire quelque chose de bien par hazard.
Faire, Signifie aussi, Observer, mettre en pratique ; Et en ce sens il se dit, Des choses qui sont d’obligation & de precepte. Faire les Commandements de Dieu. faire ce que Dieu ordonne. faire la volonté de Dieu. faire ce qui est de son devoir. faire son devoir. un Religieux qui fait sa regle. faire la penitence qui est imposée. faire l’ordonnance du Medecin. il n’a fait que son devoir.
Faire, Dans le mesme sens, Se dit aussi, De l’execution & de la pratique de certaines choses qu’on est obligé ou comme obligé d’accomplir, d’achever, de terminer en un certain temps. Faire la quarantaine. un escolier qui fait son cours de Philosophie. un garçon qui fait son apprentissage. un apprentif qui a fait son temps. un Religieux qui fait son noviciat. un Officier qui fait son quartier chez le Roy. faire une neuvaine. je n’ay plus que deux pages à faire. avez-vous bien-tost fait ? dés que j’auray fait je suis à vous.
Faire, Se dit aussi, En parlant des choses qui marquent espace & estenduë, & qui s’executent & s’accomplissent par le mouvement d’un lieu à un autre. Faire un tour d’allée. faire un tour de promenade. faire une lieuë à pied. le soleil fait son tour en un an. un homme qui fait deux lieuës par heure, qui fait tant par heure, qui fait plus de chemin en une heure qu’un autre en deux.
On dit, d’Un homme qui s’est fort avancé en peu de temps dans la fortune, qu’Il a fait bien du chemin en peu de temps.
Faire, Signifie aussi, Accommoder, mettre dans l’estat convenable à la chose dont on parle. Faire une chambre. faire un lit. faire la couverture. faire le poil. faire la barbe. faire les cheveux. faire le crin à des chevaux. faire un jardin. faire des terres. faire les vignes, les foins.
On dit fig. dans le mesme sens, Faire bien ses affaires. faire sa fortune. il n’a pas bien fait ses affaires dans cet employ. s’il continuë il fera une bonne maison.
On dit prov. & fig. qu’Un homme a bien fait ses orges dans une affaire, dans un employ, pour dire, qu’Il y a fait un grand profit.
Faire de. Signifie aussi, User, disposer ; Et il se dit pour marquer à quoy on peut employer une personne, l’usage qu’on peut faire de quelque chose. C’est un homme dont on fait ce que l’on veut. c’est un homme difficile à gouverner, on n’en fait pas ce qu’on veut. faites de cela tout ce que vous voudrez. faites-en des choux & des raves. il en fait comme des choux de son jardin. je ne sçay que faire de cela. que ferez-vous de vostre fils ?
On dit, Qu’est-ce que cela fait-là ? pour dire, A quoy cela sert-il dans ce lieu-là ?
Faire, Signifie aussi, Donner une certaine forme, façonner, former, accoustumer à certaines choses, à certaines habitudes : Et en ce sens il se dit, tant De ce qui regarde le corps, que de ce qui concerne l’esprit & les mœurs. Les voyages l’ont fait à la fatigue. il s’est fait à la fatigue dans les voyages. il est fait au chaud p. 635& au froid. se faire au bruit. se faire à tout. ce General a fait de bons Officiers. ce Regent a fait de bons escoliers. la frequentation du grand monde fait bien un jeune homme. les affaires font les hommes. cela luy a extrémement fait l’esprit. il s’est extrémement fait depuis quelque temps. c’est un jeune homme qui se fera peu à peu. se faire aux manieres de quelqu’un. c’est un homme qu’il a fait à sa mode, qu’il a fait à son badinage.
On dit prov. Maison faite & femme à faire.
On dit prov. & fig. Faire le bec à quelqu’un, pour dire, L’instruire de tout ce qu’il doit dire & respondre.
Faire, Se dit aussi, Pour marquer le besoin qu’on a d’une personne, d’une chose ; Et dans ce sens il se joint tousjours avec le verbe Avoir. Si vous n’avez que faire de ce livre-là prestez-le moy. j’en ay à faire pour une heure. ce sont des bagatelles dont je n’ay que faire. il n’a plus que faire de maistre. il n’a plus que faire d’estudier, il en sçait assez. je n’ay que faire de vous presentement, allez où vous voudrez.
On dit aussi, qu’On n’a que faire d’une personne, d’une chose, non seulement pour faire entendre qu’on n’en a pas besoin, qu’on ne s’en sert point, mais aussi pour marquer qu’on n’en fait nul cas. Je n’ay que faire de luy ny de ses visites. j’ay bien à faire de luy.
On se sert aussi de la mesme maniere de parler, pour faire connoistre qu’on desapprouve quelque chose, qu’on le trouve mauvais. Je n’ay que faire de vos discours. je n’ay que faire d’en avoir la teste rompuë. j’ay bien à faire de tout ce que vous dites. je n’ay que faire qu’il m’aille mettre dans ses caquets, dans ses discours.
Faire, Se dit aussi dans le sens de S’occuper, d’employer le temps. Que ferez-vous tantost ? que faites-vous aujourd’huy ? je n’ay rien à faire. que fait-il maintenant à la campagne ? je suis en peine de ce qu’il peut faire tout le long du jour. Quand on veut marquer qu’un homme est presque tousjours appliqué à une mesme chose, comme à l’estude, au jeu, &c. on dit, qu’Il ne fait qu’estudier, qu’il ne fait que joüer.
On dit aussi, Ne faire qu’aller & venir, ne faire que quereller, &c. pour dire, Estre dans un mouvement continuel, quereller sans cesse. Ne faire qu’aller & venir, Se dit aussi, pour dire, Aller, & retourner aussi-tost sur ses pas, sans perdre de temps. Attendez-moy je ne fais qu’aller & venir.
On dit, d’Une jeune personne, qui augmente tous les jours en taille & en beauté, qu’Elle ne fait que croistre & embellir. Et on dit, qu’Un homme ne fait que de sortir, ne fait que d’arriver, pour dire, qu’Il y a tres-peu de temps qu’il est sorti, qu’il est arrivé.
Faire, Se dit aussi, De certaines fonctions de guerre, ausquelles on est actuellement occupé. Faire sentinelle. faire la garde. faire guet & garde. faire le guet. faire la reveuë d’une armée.
On dit aussi, qu’Une armée a fait la reveuë, pour dire, qu’Elle a passé en reveuë.
Faire, Se dit aussi, Des differentes professions qu’on embrasse, & des differents emplois, des differents mestiers qu’on exerce. Faire profession des armes. faire la profession d’Avocat. faire profession de la Medecine. faire la Medecine. faire sa charge avec dignité. faire un mestier. faire la cuisine. faire l’office. il ne sçait pas faire son mestier. Faire profession, & faire mestier, Se disent encore dans d’autres sens propres & figurez qui se verront aux mots de Mestier, & de Profession.
Faire, Signifie aussi, Representer, & il se dit, Des differents personnages que les Comediens representent sur le theatre. Faire un personnage dans une Comedie. c’est un bon Acteur il fait bien son personnage. faire le Roy. faire l’Amant. Et parce que les hommes qui veulent paroistre ce qu’ils ne sont pas, sont des especes de Comediens qui representent un personnage, on dit, d’Un homme qui veut paroistre Grand Seigneur & qui ne l’est pas, qui veut paroistre affligé & qui ne l’est pas, qui veut paroistre devot & qui ne l’est pas, qu’Il fait le Grand Seigneur, qu’il fait l’affligé, qu’il fait le devot.
Dans ce sens, & dans celuy de Feindre, Faire, Se construit avec quantité d’autres substantifs & avec plusieurs adjectifs employez substantivement. Faire l’homme de bien. faire l’homme d’importance. faire le bon compagnon. faire le chien couchant. un Renard qui fait le mort. les ennemis faisoient mine d’en vouloir à une place. faire le sçavant. faire l’habile. faire le capable. faire l’entendu. faire le suffisant. faire le fin. faire le beau. faire le gueux. faire le malade.
On dit, Faire bonne mine à mauvais jeu, pour dire, Faire semblant d’estre content quand on n’a pas lieu de l’estre.
On dit, Faire semblant de … pour dire, Feindre de. Il faisoit semblant de ne rien sçavoir de la chose.
Quand les substantifs ou adjectifs substantifiez avec lesquels, Faire, se construit, marquent quelque mauvaise qualité morale, comme Beste, sot, impertinent, &c. alors il ne signifie plus simplement, Representer à dessein de paroistre, mais, Agir de la mesme sorte que … Il fait la beste. il fait le sot. il fait l’impertinent. il fait le fanfaron. il fait le diable à quatre. un petit garçon qui fait le mutin, qui fait le badin. un homme qui fait l’emporté.
En ce sens on dit, d’Un homme qui se laisse emporter à faire des choses d’esclat qu’il ne devroit pas faire, qu’Il fait des siennes.
Faire, Signifie aussi, Former, composer de la maniere que les parties servent à former, à composer un tout, & que diverses choses, diverses quantitez servent à en former, à en composer une. Deux & deux font quatre. toutes ces sommes-là ensemble font celle de tant. tout cela fait nombre. deux lignes qui se coupent font un angle. tout cela ensemble fait un beau pays. toutes ces qualitez-là font un grand homme. les troupes qui faisoient l’aile droite de l’armée. faire societé. faire bande à part.
Faire, Signifie aussi, Rendre de telle ou telle qualité. Faire un homme bienheureux. cela le fera bien aise. cela l’a fait beaucoup plus malade qu’il n’estoit. cela l’a fait sage. se faire sage aux despens d’autruy. faire tout égal. faire tout uni. se faire Moine. se faire Medecin. se faire Advocat. il s’est fait riche en si peu de temps.
On dit prov. L’occasion fait le larron. faire d’une buze un esprevier. faire d’une mouche un elephant. faire de cent sols quatre livres, & de p. 636quatre livres rien. faire maison nette. se faire tout blanc de son espée.
Faire, Signifie aussi, Publier, Respandre dans le public qu’une chose est, en donner une certaine opinion. On le faisoit mort, mais il se porte bien. on le fait riche, mais il ne l’est pas. on luy fait dire des choses ausquelles il n’a jamais pensé. on avoit raison de la faire belle, car elle l’est. on fait monter la perte des ennemis à tant. il y a quelques relations qui font la perte moindre. il se fait beaucoup plus malade qu’il ne l’est.
On dit, Faire sçavoir, pour dire, Apprendre. Faites-moy sçavoir de vos nouvelles. Et, Faire à sçavoir, terme de Formule, pour dire, Publier. On fait à sçavoir.
Faire, Signifie aussi, Causer, attirer, exciter, estre la cause, estre l’occasion de quelque chose. Cela luy a fait de grands maux, de grandes douleurs. cela luy a fait une affaire dans le monde, luy a fait un procez, luy a fait une querelle, luy a fait beaucoup d’ennemis. il ne faut faire de la peine à personne. sa langue luy a fait de meschantes affaires. ce qu’on a dit de luy luy a fait tort. il s’est fait tort. il s’est fait prejudice à luy mesme. une femme qui a fait de grandes passions. faire peur. faire honte. faire pitié. faire envie. faire plaisir. faire deplaisir. faire du chagrin.
Faire, Se joint aussi dans un sens à peu prés pareil avec la pluspart des verbes Infinitifs. Et il se dit, De tout ce qui est la cause prochaine ou esloignée de quelque chose ; de tout ce qui donne lieu, de tout ce qui donne occasion à une chose, à une action. Un remede qui fait suer. l’opium fait dormir. cela l’a fait durer un peu plus long-temps. c’est ce qui le fait vivre. les remedes l’ont fait mourir. on luy a fait souffrir de grands maux. faire agir des personnes puissances. faire dire à quelqu’un. faire bastir. se faire peindre. sa partie l’a fait condamner aux despens. son insolence l’a fait disgracier. faire marcher des troupes. faire battre monnoye. se faire aimer. se faire haïr. se faire dire une chose deux fois.
Faire, Signifie aussi, Pousser au dehors, laisser aller, laisser escouler. Faire de l’eau. faire du sable. faire une pierre. un malade qui fait tout sous luy.
On dit aussi, d’Un bateau & d’un vaisseau, qu’Ils font eau, pour dire, que L’eau y entre au travers du bois, ou par les fentes & les jointures.
Faire, En parlant d’argent, ou des autres choses dont on a besoin de se pourvoir, Signifie, Amasser, assembler, mettre ensemble. Il tasche de vous faire quelque argent. voilà tout l’argent qu’il a pû faire, tout ce qu’il a pû faire d’argent. faire des provisions. faire ses provisions.
En ce mesme sens on dit en termes de Marine. Faire du bois. faire de l’eau. faire aiguade. Ce dernier vieillit.
Faire, En parlant des Troupes & d’autres choses de mesme nature, Signifie, Lever, mettre sur pied. Faire des Troupes. faire des Soldats. faire un Regiment. faire une Compagnie. faire des Recreuës. faire des Cavaliers. faire des Dragons. faire la maison d’un Prince, d’un grand Seigneur. ce Prince n’a pas encore fait sa maison. cet Ambassadeur n’a pas encore fait son train, fait son equipage.
Faire, En parlant de marchandises, ou d’autres choses qu’on veut vendre, S’employe pour marquer le prix qu’on en demande. Combien faites-vous cette estoffe-là ? vous la faites trop cher. c’est une maison qu’on fait cinquante mille escus. il a un beau cheval qu’il fait cent pistoles.
Outre les differentes significations & les differents emplois qu’on vient de marquer du verbe Faire, il a encore d’autres significations, & d’autres emplois, suivant les mots avec lesquels il se construit.
Il se joint avec divers substantifs, avec lesquels il forme des phrases, qui peuvent se resoudre par les verbes primitifs ou derivez, qui respondent à chacun de ces substantifs. Ainsi, Faire don, se resout par Donner. Faire offre, par Offrir. Faire honneur, par Honorer. Faire des caresses, par Caresser. Faire service, par Servir. Faire commandement, par Commander. Faire defense, par Defendre. Faire des plaintes, par Se plaindre. Faire une grace, par Gratifier. Faire gloire, par Se glorifier. Faire sejour, par Sejourner. Faire des allées & des venuës, par Aller & venir : & ainsi d’une infinité d’autres, dont on se contentera de donner ici encore quelques exemples. Faire vendanges. faire la moisson. faire chemin. faire achat. faire despense. faire des reprimandes. faire une resolution. faire un projet. faire la queste. faire accueil. faire la grimace. faire parade. faire estime. faire lecture, &c.
Il se joint aussi avec divers autres substantifs, sans que les phrases qu’il sert à former puissent se rendre par un verbe qui y responde. On en rapportera ici quelques-unes, sans les expliquer, parce que l’explication, comme il a desjà esté dit, s’en verra suffisamment à chacun des mots dont elles sont composées. Faire bon. faire cas. faire loy. faire la loy. faire joug. faire les cartes. faire un levé. faire une main. faire sa main. faire la vie. faire la desbauche. faire bonne chere. faire flores. faire gras. faire maigre. faire diette. faire la meridienne. faire l’aumosne. faire ses devotions. faire ses Pasques. faire face. faire place. se faire jour. faire la planche à quelqu’un. faire l’amour. faire sa cour. faire divorce. faire un procés à quelqu’un. faire le procés à quelqu’un, luy faire son procés. faire quartier. faire des excuses. faire des civilitez. faire une queuë à une affaire. faire bon visage à quelqu’un. faire la pluye & le beau temps. faire son mesnage. une affaire qui fait grand bruit. dont on a fait grand bruit. si cela vous accommode, ne vous en faites point de faute. faire des armes. se faire de feste. faire fortune. faire rage. faire ferme. faire teste à quelqu’un. faire faillite. faire banqueroute. faire divorce. faire diligence. faire emplette. faire fonds. se faire fort pour quelqu’un.
Faire, S’employe d’une maniere relative, avec la pluspart des autres verbes ; & alors il prend tousjours la qualité & la signification du verbe qui l’a precedé & auquel il se rapporte. Ainsi on dit, qu’Un homme n’aime pas tant le jeu qu’il faisoit, pour dire, qu’Il ne l’aime plus tant qu’il l’aimoit : qu’Il danse mieux qu’il n’a jamais fait, pour dire, qu’Il danse mieux qu’il n’a jamais dansé : qu’Il se soucie moins de bien qu’il n’auroit fait dans un autre temps, pour dire, qu’Il s’en soucie moins qu’il ne s’en seroit p. 637soucié autrefois. Comme ces sortes de phrases sont ordinaires, on croit qu’il suffit d’en avoir marqué ici des exemples dans chaque sorte de verbe, actif, neutre, & neutre passif.
Faire, Se dit absolument en parlant des jeux de cartes, où chacun donne les cartes à son tour ; & de certains autres jeux, où chacun tour à tour est obligé de faire quelque chose. A qui est-ce à faire ? c’est à vous à faire. je viens de faire.
Faire, S’employe d’une maniere neutre, dans le sens d’Agir, de Travailler. Faire bien. faire mal. il a fait en cela comme vous auriez fait. il a fait tout de son mieux. il n’en veut faire qu’à sa teste. il fait du pis qu’il peut. faire à qui mieux mieux. je luy feray comme il me fera. il a tant fait, il a si bien fait qu’il en est venu à bout.
On dit prov. qu’Un homme a du sçavoir faire, pour dire, qu’Il a de l’habilité, & une grande pratique du monde & des affaires : qu’Il y a fort à faire dans un ouvrage, dans une entreprise, pour dire, qu’Il y a beaucoup à travailler, qu’on n’en viendra pas aisément à bout. Et, C’est à faire à cela, pour dire, Au hazard de tout ce qui en pourra arriver. C’est à faire à perdre. c’est à faire à estre moüillé. c’est à faire à arriver un peu plus tard.
On dit, Avoir à faire à quelqu’un, pour dire, Avoir à luy parler, à l’entretenir de quelque chose, à traiter de quelque chose avec luy. Je voudrois bien luy parler, j’ay à faire à luy.
On dit, d’Un homme par maniere de menace, Il aura à faire à moy, il verra à qui il aura à faire, pour marquer, qu’on prendra ouvertement parti contre luy, & qu’on ne l’espargnera pas. Et, d’Un homme avec qui on a rompu & avec qui on ne veut plus avoir de commerce, Il a fait à moy, il a fait avec moy.
On dit, d’Une raison, d’une preuve qui fortifie, qui confirme ce qu’un homme a desja avancé, qu’Elle fait pour luy ; & au contraire, qu’Elle fait contre luy, pour dire, qu’Elle luy est desavantageuse. Ce que vous dites là fait pour moy. ce qui fait encore pour luy, c’est que … vous dites une chose qui feroit contre vous.
Faire, Se dit aussi dans le neutre, pour signifier, Estre convenable, estre bien-seant. Ces deux choses font fort bien ensemble. l’or fait bien avec le verd. le bleu & le jaune font bien l’un avec l’autre. ce tableau-là ne fait pas bien où il est. il feroit mieux ailleurs.
Faire, S’employe impersonnellement dans le neutre, Pour marquer la constitution du temps, de l’air. Ainsi on dit, qu’Il fait nuit, qu’il fait jour, qu’il fait chaud, qu’il fait froid, pour dire, qu’Il est nuit, qu’il est jour, que le temps est chaud, que le temps est froid, &c. Il fait vent. il a fait tantost un grand coup de vent, un grand coup de tonnerre. il ne fait pas encore jour. il fait beau. il fait beau temps.
Il s’employe aussi impersonnellement, Pour marquer la nature, l’estat, la disposition, les qualitez de certaines choses. Il fait dangereux se joüer à son maistre. il fait cher vivre en ce pays-là. il y fait bon vivre. il y fait bon. il n’y fait pas seur. il vous fait beau voir estre vestu comme vous estes à vostre âge. c’est une ceremonie qu’il fera beau voir.
Faire, S’employe dans le neutre-passif ; Et alors il signifie, Estre praticable, estre produit, formé, executé. Arriver, venir à estre. Si c’est une chose qui se puisse faire, je vous en auray obligation. si cela se peut faire j’en seray ravi. ces choses-là ne se font pas aisément. cela ne se fait qu’avec de grandes despenses. tout ce qui se fait ne se fait que par la permission de Dieu. les miracles qui se sont faits en divers temps. ce traité-là s’est fait secretement. on croit que le mariage se fera bien-tost. si la paix se fait.
Il signifie aussi dans le neutre-passif, Devenir. Des arbres qui commencent à se faire beaux. un enfant qui se fait grand. il s’est fait grand en tres-peu de temps. l’affaire se fait difficile de plus en plus. un homme qui se fait vieux. il me paroist que tu te fais vieux. nous nous faisons vieux sans nous en appercevoir.
Faire, S’employe aussi impersonnellement dans le neutre-passif ; Et alors il se resout par les verbes, Estre, arriver. Ainsi on dit, Se peut-il faire que vous n’en sçachiez rien ? pour dire, Est-il possible que. Il se pourroit faire que, pour dire, Il pourroit estre que, il pourroit arriver que. Il se fait bien des choses dont on ne peut pas rendre raison.
On dit aussi impersonnellement, Il se fait tard, il se fait nuit, pour dire, Le jour commence à manquer, à baisser ; la nuit commence à venir.
Fait, te. participe passif. Il a les significations de son verbe.
On dit prov. Aussi-tost dit aussi-tost fait, pour dire, que L’execution suit de prés la parole, la promesse, l’ordre. Et, Cela vaut fait, pour dire, qu’On peut compter sur la chose comme si elle estoit desja faite. On dit dans le mesme sens, Tenez cela pour fait. je tiens cela pour fait.
On dit communément, Est-ce fait ? pour demander Si une besogne, si une affaire est achevée. Et, C’est fait, pour marquer qu’Elle l’est. Et on dit prov. C’en est fait, Quand on parle d’une affaire qui vient d’estre concluë, d’estre terminée, & d’une personne qui vient de mourir. Il a conclu son marché, c’en est fait. il a perdu son procés, c’en est fait. il vient d’expirer, c’en est fait.
On dit aussi prov. Ce qui est fait n’est pas à faire, pour donner à entendre, que Quand on peut faire une chose, il ne faut pas differer à un autre temps. Et, Paris n’a pas esté fait tout en un jour, pour marquer qu’Il y a des choses qu’on ne peut faire qu’avec beaucoup de temps.
On dit, d’Un homme, qui est dans un âge meur, que C’est un homme fait. Et d’Un jeune garçon qui commence à devenir grand, à devenir sage, que C’est desja un homme fait.
On dit, d’Un homme beau, de belle taille & de bonne mine, que C’est un homme fait à plaisir, fait à peindre. Et d’Un homme plus mal vestu, plus negligé qu’à l’ordinaire, ou qui n’a pas si bon visage qu’il a accoustumé d’avoir, Comme le voilà fait. Et prov. d’Un homme mal vestu & de mauvais air, qu’il est fait comme il plaist à Dieu.
On dit aussi, d’Un homme singulier dans sa conduite, dans ses façons d’agir, que C’est un homme fait à sa maniere, à sa mode.
p. 638On dit, qu’Un homme est bien fait & mal fait, pour dire, qu’Il est bien formé, qu’il est mal formé, qu’il a bonne ou mauvaise mine. Un homme bien fait & de bon air. un grand homme mal fait. un petit homme mal fait & mal basti. une femme bien faite. une fille bien faite.
On dit aussi, d’Un cheval dans le mesme sens, qu’Il est bien fait, qu’il est mal fait dans sa taille. Et on dit, par quelque espece d’exageration, d’Un homme qu’on traite de sot & d’impertinent, que C’est un sot bien fait, un impertinent bien fait, pour dire, que C’est un sot achevé, un impertinent achevé. Il n’est que du style familier.
On dit fig. Avoir la teste mal faite, pour dire, Estre fou, extravagant, sans jugement. Et en parlant d’une chose dont un homme tire vanité, & qui ne luy est de nul avantage ; on dit prov. & par ironie, que Cela luy rend la jambe bien faite.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.