En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française
Dictionnaire de l’Académie française, 9e édition (actuelle)

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

rétroaction

RÉTROACTION

nom féminin
xviiie siècle, d’abord au sens de « rétroactivité ». Dérivé savant du latin retroactus, participe passé de retroagere, « faire reculer », lui-même composé de retro, « par-derrière, derrière ; en reculant », et agere, « pousser, mener, conduire ».
■  sciences. Effet en retour s’exerçant sur le mécanisme ou le phénomène qui l’a provoqué, et qui permet ainsi d’assurer sa régulation. Développée initialement en cybernétique, la notion de rétroaction est couramment utilisée dans des domaines techniques et biologiques. Boucle de rétroaction, ensemble des évènements qui se déroulent lors d’une telle action. La boucle de rétroaction d’un thermostat permet de réguler la température d’un lieu donné. Rétroaction négative, qui permet de diminuer ou de supprimer la cause d’un phénomène, par opposition à Rétroaction positive, qui permet de l’amplifier, de l’accroître. L’augmentation de la glycémie entraîne une libération de l’insuline qui, par rétroaction négative, engendre une diminution de la glycémie. Le sifflement émis par un microphone, lorsqu’il est placé trop près d’un haut-parleur, est dû à un phénomène de rétroaction positive.
(On dit aussi, en biologie, Rétrocontrôle.)
Remarque
Doit être préféré à l’anglais Feedback.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.