reprise

REPRISE

nom féminin
Étymologie : xiiie siècle. Forme féminine substantivée du participe passé de reprendre.

I.

I. Action par laquelle on recouvre le contrôle, l’usage de ce qu’on avait perdu.
La reprise d’une position, d’une ville à l’ennemi. La reprise de l’avantage sur son adversaire. Reprise de poids après une maladie. Marque de domaine : sports. Une reprise de volée, le fait de rattraper, de renvoyer une balle, un ballon avant le rebond.
▪  Loc. fig. Reprise en main, action par laquelle on exerce son autorité sur quelqu’un ou quelque chose après l’avoir perdue ou en remplacement d’une autre personne. La reprise en main d’une classe. La reprise en main d’une entreprise, d’un service. Reprise en main de la situation.

II.

II. Entrée en possession ou en jouissance d’un bien, d’un droit, à la suite de quelqu’un d’autre.
La reprise d’une maison, d’une voiture. Reprise d’un bail, d’un pas-de-porte. La reprise des parts d’une affaire par un nouvel associé. Reprise d’une société, d’un commerce.
▪  Marque de domaine : droit. Fait, pour un nouveau locataire ou le propriétaire d’un logement, de conserver les installations réalisées par le locataire quittant le logement, moyennant une compensation financière ; par métonymie, la compensation versée à l’ancien locataire. Demander une reprise pour des travaux d’amélioration.

III.

III. Action par laquelle on prend, retire ou enlève à quelqu’un ce qu’on lui avait fourni.
Reprise de capitaux par un commanditaire. Reprise par le fournisseur des invendus, des marchandises non conformes.
▪  Spécialement. Marque de domaine : droit. Reprise des propres, opération qui suit la dissolution d’un régime de communauté, et qui consiste, pour chaque membre de la communauté ou pour ses représentants, à retirer avant partage ses biens personnels de la masse commune ; par métonymie, s’emploie, généralement au pluriel, pour désigner ces biens eux-mêmes. Droit de reprise, droit accordé dans certains cas au propriétaire d’un local d’en retrouver la jouissance sans que lui soit opposable le maintien dans les lieux de son locataire. Le propriétaire peut exercer son droit de reprise si lui ou l’un de ses descendants désire habiter le logement. – Marque de domaine : fiscalité. Action par laquelle l’administration fiscale corrige des erreurs commises à son détriment dans l’assiette et le recouvrement d’un impôt. Le délai de reprise est de trois ans pour l’impôt sur le revenu.

IV.

IV. Action de recommencer.
1.  Répétition d’une action, d’un propos, d’un geste. La reprise d’une démonstration mathématique. La reprise des points essentiels d’un rapport dans son résumé. Dans l’acte I du « Tartuffe », de Molière, la reprise de la réplique « Le pauvre homme ! » crée un effet comique. Par analogie. Marque de domaine : grammaire. Un pronom de reprise. Dans « Savez-vous ce qu’elle a dit ? – Je le sais », il y a reprise par le pronom neutre « le » de la subordonnée. – Marque de domaine : musique. Répétition d’un morceau ou d’une partie d’un morceau qui sont destinés à être exécutés deux fois de suite ; par métonymie, le passage ainsi répété, dont le début est indiqué sur la partition par une double barre suivie de deux points, et la fin, par une double barre précédée de deux points. La reprise d’un thème. Barre de reprise. Une reprise de dix mesures. Les reprises d’un menuet, d’un rondeau.
▪  Par extension. Emprunt, réutilisation avec plus ou moins de modifications. La reprise de la colonne classique dans l’architecture postmoderne. La reprise de la figure de Don Juan par Mozart. Désigne aussi, par métonymie, une chanson, un morceau musical interprétés par un autre artiste ou d’une manière différente. Chanter une reprise. Un album de reprises.
2.  Fait de reprendre, de recommencer une activité après une interruption ; phase, période succédant à cette interruption. Reprise des travaux, des cours. Reprise des combats. Reprise du dialogue, des négociations. La reprise d’une pièce de théâtre, d’un opéra, le fait de les rejouer dans la même mise en scène ou dans une nouvelle. « La Dame aux camélias », d’Alexandre Dumas fils, fit l’objet de très nombreuses reprises. Une reprise de « L’Avare » à la Comédie-Française. La reprise d’un film, le fait qu’il soit de nouveau à l’affiche. Marque de domaine : tennis. Reprise ! injonction par laquelle l’arbitre de chaise appelle les joueurs à reprendre la partie après chaque pause. – Marque de domaine : architecture. Réouverture d’un chantier de construction destinée à modifier tout ou partie d’un bâtiment ; par métonymie, les travaux effectués à cette occasion. La maçonnerie de l’abbatiale ne présente aucune trace de reprise. – Marque de domaine : bâtiment. Reprise de bétonnage, fait de couler du béton frais sur un béton déjà durci ; zone de jonction entre ces deux bétons.
▪  Par métonymie. Ce qui a lieu, ce qui est accompli entre deux interruptions ou pauses. Marque de domaine : jeux de cartes. Phase déterminée par un nombre fixé de coups, de points. Une reprise d’hombre, de quadrille. –  Marque de domaine : sports. En escrime. Nouvelle attaque, généralement portée contre un adversaire qui ne riposte pas. En équitation. Leçon collective, après laquelle les chevaux se reposent ; le groupe de cavaliers suivant cette leçon. Reprise au pas, au trot, au galop. Mettez-vous en tête de la reprise. Désigne aussi un ensemble de figures et d’exercices accomplis pendant un temps donné et selon un ordre déterminé. Une reprise de dressage. Une reprise du Cadre noir. Dans certains sports de combat. Chacune des périodes du combat. En boxe, les reprises durent trois minutes et sont séparées par un repos d’une minute (en ce sens, on emploie aussi, moins bien, le terme anglais Round). La reprise debout permet de départager deux lutteurs à égalité. Dans certains jeux d’équipe. Après l’interruption de la mi-temps, début de la seconde partie du match.
▪  Loc. À deux reprises, à plusieurs reprises, à différentes reprises, à deux, à plusieurs, à différentes occasions. Nous nous sommes rencontrés à trois ou quatre reprises, à de rares reprises.
3.  Le fait de retrouver de la force, de la vigueur après une période d’affaiblissement. La reprise du froid, du gel. La reprise d’une épidémie. La reprise des transactions, des ventes. Reprise économique ou, simplement, reprise, phase d’expansion et de croissance suivant une période de récession ou de marasme. Percevoir des signes de reprise.
▪  Par métonymie. Marque de domaine : automobile. Capacité d’un moteur à fournir la puissance permettant une accélération rapide, notamment après un changement de vitesse. Cette voiture a de la reprise ou, au pluriel, de bonnes reprises. Manquer de reprise.

V.

V. Correction, réparation.
Reprise d’un texte par son auteur. Les reprises apportées à ce tableau, à cette statue ne sont guère heureuses. Reprise d’une planche gravée.
▪  Marque de domaine : couture. Réparation des trous et déchirures d’une étoffe, d’un vêtement, etc., que l’on fait à l’aiguille en passant, repassant et croisant le fil ; par métonymie, la partie ainsi réparée. Faire une reprise à des chaussettes. Loc. Reprise perdue, si habilement faite qu’elle ne se remarque pas. – Marque de domaine : bâtiment. Réfection d’un élément dégradé ; partie ainsi refaite. Une reprise d’enduit. La reprise sous œuvre ou en sous-œuvre d’un mur, la réparation de ses fondations, sans l’abattre et en le soutenant. – Marque de domaine : agriculture. Reprise de labour, opération, effectuée après le labour, qui consiste à tasser et à affiner la terre pour faciliter la germination.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.