rente

RENTE

nom féminin
Étymologie : xiie siècle, au sens de « restitution, redevance ». Issu du latin populaire *rendita, forme féminine substantivée de renditus, altération de redditus, participe passé de reddere, « rendre ».
1.  Tout revenu régulier qui n’est pas directement le fruit du travail. Hériter d’une petite rente. Vivre de ses rentes. Déclarer au fisc ses salaires, rentes et pensions. Servir, percevoir une rente. Les arrérages d’une rente. Rente viagère. Rente indexée. Rente d’invalidité ou rente d’accident du travail, attribuée, de façon permanente, à une personne qui est jugée partiellement ou totalement incapable d’exercer son travail. Vieilli. Ce revenu, calculé par année. Il avait trente mille livres de rente.
▪  Spécialement. Rente foncière ou, simplement, rente, revenu versé selon les termes d’un engagement, d’un contrat à une personne qui a aliéné, cédé ou affermé un bien-fonds. Donner, prendre à rente une terre. Le bail à rente était une pratique très répandue sous l’Ancien Régime. Rente foncière en nature, en espèces. Rente en grains, en vin.
▪  Rente financière ou, simplement, rente, somme versée à échéances déterminées par un débirentier à un crédirentier pour lui servir les intérêts d’un capital aliéné par un acte juridique ou pour lui rembourser une part du capital, avec les intérêts correspondants. Rente sur un particulier, sur une banque. Rente à 5 %. Rente réductible, irréductible, dont le taux de l’intérêt peut, ne peut pas être abaissé. Constitution de rente, contrat par lequel est instituée une rente. Le rachat ou le remboursement d’une rente, la restitution du capital, assortie de certaines conditions, par laquelle le débirentier se libère de son obligation. Rente amortissable, dont il est convenu qu’une part du capital est remboursée avec ses intérêts, par opposition à Rente perpétuelle ou constituée en perpétuel, dont seuls les intérêts sont versés et dont la date de rachat n’est pas fixée. En particulier. Rente sur l’État ou, simplement, rente, revenu constitué par l’État aux possesseurs des titres d’un emprunt qu’il a émis. Au singulier, avec un sens collectif (vieilli). Acheter de la rente. Le cours de la rente.
▪  Par extension. Marque de domaine : droit. Animal de rente, animal d’élevage fournissant un produit ou un travail qui rapporte un revenu. Les vaches laitières, les bêtes de somme sont des animaux de rente.
2.  S’emploie dans certaines théories économiques pour désigner une forme de profit. Rente du sol (vieilli), profit, revenu net tiré d’un fonds de terre. Rente différentielle ou, simplement, rente, profit supplémentaire tiré des terres agricoles les plus fertiles par rapport au profit tiré des terres plus pauvres ; surplus de revenu constitué par la différence entre le profit tiré de l’exploitation d’un bien et la situation du marché correspondant. La rente pétrolière, gazière d’un État, qui provient de l’exploitation de gisements de pétrole, de gaz. Rente de situation, avantage qui est dû à un emplacement particulièrement favorable et, fig., qui est assuré par une situation privilégiée sur le marché ou dans la société, dans un milieu donné. Rente d’innovation, profit dégagé par la baisse des coûts de production qu’engendre l’exploitation d’une nouvelle technique ou par l’exclusivité d’un nouveau produit.
3.  Fig. et fam. Personne, situation, phénomène qui apparaît comme une source de profits réguliers. Les malades imaginaires sont une rente pour les médecins. La crédulité publique constitue une rente pour les charlatans. Se dit parfois, inversement, de ce qui entraîne une dépense régulière et importante. L’entretien de cette propriété est une lourde rente.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.