relatif, -ive

RELATIF, RELATIVE

adjectif
Étymologie : xiiie siècle. Emprunté du latin relativus, « qui est en rapport avec ».

I.

I. Qui est en relation, en lien avec une chose ; qui n’est pas envisagé en soi.
1.  Qui a trait, se rapporte à une personne ou à une chose. Une étude relative aux chômeurs, au chômage de longue durée. Les questions relatives à la défense nationale. Cette clause est relative à la précédente.
2.  Considéré, envisagé dans son rapport à un élément du même genre. Surtout dans des domaines spécialisés. Marque de domaine : musique. Gammes relatives, gammes majeure et mineure ayant les mêmes altérations à la clef. Les gammes de fa majeur et de ré mineur, qui ont un si bémol à la clef, sont des gammes relatives. Tonalités relatives. Subst. L’une de ces deux gammes, de ces deux tonalités considérée par rapport à l’autre. La relative ou le relatif de sol majeur est mi mineur. – Marque de domaine : mathématiques. Nombre entier relatif, nombre entier auquel on affecte un signe (+) ou (–), ou qui est égal à zéro. –400, –2, +10, +1 500 sont des nombres entiers relatifs. L’ensemble des nombres entiers relatifs ou, subst., des relatifs, est noté ℤ.
3.  Qui n’est pas à considérer en soi, qui vaut dans certaines conditions et non dans l’absolu. Une vérité relative. Toute connaissance humaine est relative. Tout est relatif, s’emploie pour mettre en perspective un fait, un évènement, pour en atténuer l’importance. Subst. Avoir le sentiment, le sens du relatif.
▪  Spécialement. Marque de domaine : droit. Majorité relative ou simple, le plus grand nombre de voix exprimées lors d’un vote, par opposition à Majorité absolue et à Majorité qualifiée. – Marque de domaine : philosophie. Fin relative, qui est le moyen d’une autre fin, supérieure, par opposition à Fin en soi. – Marque de domaine : physique. Mouvement relatif, mouvement d’un corps défini par rapport à un repère qui n’est pas fixe, par opposition à Mouvement absolu. Erreur relative, voir Erreur. – Marque de domaine : sciences. Géochronologie relative, voir Géochronologie. Humidité relative, voir Humidité.
▪  Par extension. Incomplet, imparfait ; passable. Vivre dans une aisance relative. Il a emporté la première manche avec une relative facilité. Parfois ironique quand il est postposé. Il est d’une amabilité relative, très relative.

II.

II. Marque de domaine : grammaire.
Pronom, adverbe, adjectif (ou déterminant) relatif, qui introduit et rattache à la proposition principale une proposition subordonnée, dite relative, dans laquelle il assure une fonction grammaticale de sujet, de complément d’objet, etc. Les pronoms relatifs peuvent être simples, comme « qui », « que », « quoi », « dont », « où », composés, comme « lequel », « auquel », « duquel », etc. « Où » est parfois appelé adverbe relatif. Dans « la mère de la plaignante, laquelle plaignante était mineure au moment des faits… », « laquelle » est un adjectif relatif. Subst. Un relatif.
▪  Une proposition subordonnée relative ou, subst., une relative, une proposition subordonnée introduite par un relatif (pronom, adverbe, adjectif relatif), dite adjective si ce dernier possède un antécédent dans la principale, et substantive s’il n’en possède pas. « Les fleurs que j’ai cueillies se sont fanées » comporte une relative adjective et « Qui m’aime me suive », une relative substantive. On distingue, au sein des relatives adjectives, les relatives explicatives, qui donnent un renseignement sur l’antécédent, et les relatives déterminatives, qui restreignent la portée de l’antécédent dans le contexte. Dans la phrase « Ces trois élèves, qui ont triché, seront interdits d’examen », la relative est dite explicative, mais dans la phrase « Les élèves qui ont triché seront exclus de l’établissement », elle est déterminative.
▪  Superlatif relatif, par opposition à Superlatif absolu, voir Superlatif.
Voir aussi
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.