relâcher

RELÂCHER

conjugaison verbe transitif, intransitif et pronominal
Étymologie : xiie siècle. Dérivé de lâcher.

I.

I. Verbe transitif.
1.  Détendre quelque chose, le rendre plus lâche, moins serré qu’il ne l’était. Relâcher une courroie, un garrot, une corde. Relâcher la pédale d’embrayage. Par euphémisme. Vieilli. Avoir les intestins relâchés, avoir la diarrhée.
▪  Par extension. Laisser diminuer l’intensité, la vigueur, la fermeté dont on doit faire montre. Relâcher sa vigilance. Ne pas relâcher ses efforts.
▪  Au participe passé, adjectivement. Qui manque de rigueur, d’ordre ; qui manifeste une certaine négligence. Morale, discipline relâchée. Une attitude relâchée. Une écriture relâchée, un style relâché.
2.  Rendre la liberté à une personne, à un animal qu’on retenait contre sa volonté. Relâcher un otage. Faute de preuves, on a dû le relâcher. Relâcher des oiseaux.
3.  Class. Suivi de la préposition de. Renoncer à quelque chose totalement ou en partie. Il a beaucoup relâché de ses exigences, de ses prétentions.

II.

II. Verbe intransitif.
Marque de domaine : marine. S’arrêter, faire escale en un lieu, souvent en fonction des nécessités de la navigation ou d’incidents imprévus. La tempête les obligea à relâcher. Le navire a relâché à Brest.

III.

III. Verbe pronominal.
Se détendre, devenir plus lâche. Ces cordes se sont relâchées. Les muscles se relâchent après l’effort.
▪  Fig. Les liens qui les unissaient semblent se relâcher.
▪  En parlant d’une personne. Faire preuve de moins de rigueur, de moins de zèle. Se relâcher dans son travail. Par extension. Sa vigilance se relâche.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.