réflexion

RÉFLEXION

nom féminin
Étymologie : xive siècle. Emprunté du latin tardif reflexio, « retour en arrière ».
1.  Marque de domaine : physique. Phénomène par lequel une onde, rencontrant la surface d’un corps qui lui fait obstacle, est renvoyée dans le milieu d’où elle provient. Réflexion d’une onde acoustique, d’une onde électromagnétique. Réflexion d’un rayon lumineux. Angle de réflexion, angle formé par le rayon réfléchi et la perpendiculaire à la surface réfléchissante. L’angle de réflexion est égal à l’angle d’incidence. L’étude de la réflexion des ondes sismiques permet de connaître la structure interne du globe terrestre. L’échographie est une technique d’imagerie médicale utilisant la réflexion des ultrasons.
▪  Spécialement. Marque de domaine : marine. Instrument à réflexion, instrument de navigation comportant un jeu de miroirs et servant à déterminer la hauteur des astres par rapport à l’horizon. Le sextant est un instrument à réflexion.
2.  Fig. Action de l’esprit qui se concentre sur un objet, y arrête sa pensée ; examen, considération attentive. Être plongé dans une profonde réflexion. Cela mérite, cela demande réflexion. Il y a là matière à réflexion. Poursuivre sa réflexion sur un sujet. Avoir besoin d’un moment, d’un délai de réflexion. Prendre le temps de la réflexion.
▪  Loc. Réflexion faite ou toute réflexion faite, après mûre réflexion, à la réflexion, après avoir bien considéré, bien examiné la situation. À la réflexion, je préfère changer d’itinéraire. Vieilli. Faire réflexion sur ou faire réflexion à, penser à, considérer. Faire réflexion que, réfléchir mûrement au fait que.
▪  Par extension. Faculté de réfléchir, aptitude à exercer son jugement, à examiner une question avec attention. Faire preuve de réflexion. Il est incapable de réflexion.
▪  Par métonymie. Ce qui résulte de cette action de l’esprit ; pensée, formule, idée. De sages, de savantes réflexions. Il m’a communiqué ses réflexions sur cette affaire. Spécialement. Observation critique, remarque où il entre le plus souvent du reproche. Une réflexion incongrue, désobligeante. Dispensez-moi de vos réflexions !
  Titre célèbre : Réflexions ou Sentences et Maximes morales, ouvrage, plus connu sous le titre de Maximes, de François de La Rochefoucauld (1664).
Voir aussi
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.