En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

particule

PARTICULE

nom féminin
xve siècle. Emprunté du latin particula, « petite partie ».
1.  Très petite partie, infime parcelle d’un corps. Des particules de sable, de calcaire en suspension dans l’eau. Particules d’une solution colloïdale.
▪  physique. Élément constitutif de la matière ou de l’énergie. Particule élémentaire, voir Élémentaire. Les photons, les protons, les neutrons, les électrons sont des particules élémentaires. Charge, masse d’une particule. Particule et antiparticule. Accélérateur de particules, voir Accélérateur. Particule alpha, particule bêta, voir Alpha, Bêta I. Physique des particules, branche de la physique qui étudie les constituants de la matière dans la forme la plus élémentaire.
2.  grammaire. Terme général désignant de petits mots invariables, ordinairement d’une seule syllabe, qui servent à établir des rapports grammaticaux, à préciser ou à modifier le sens d’autres mots. Les prépositions « de », « par », les conjonctions « et », « ou », « ni », « que » sont des particules.
▪  Se dit plus précisément d’éléments qui ne peuvent être employés seuls et qui s’unissent à un radical pour le modifier et former un seul mot avec lui. « Re » dans « refaire », « inter » dans « interposer » sont des particules. Dans la langue allemande, les particules peuvent être détachées du radical verbal.
▪  Spécialement. Particule nobiliaire ou, simplement, particule, préposition de, de la, du, des précédant un nom patronymique, qui, sans être nécessairement une marque de noblesse, précède ou complète le nom de beaucoup de familles nobles. Nom à particule. Placées entre le prénom et le nom, ou le titre et le nom, les particules de, du, des s’écrivent avec une minuscule (Alfred de Vigny, le cardinal de Richelieu, Bertrand du Guesclin, Bonaventure des Périers). On écrira de même : le mathématicien d’Alembert, le poète du Bellay, le prévôt des Essarts (on trouve cependant la majuscule lorsque le nom est précédé d’une préposition : un poème de Du Bellay). Dans la forme de la, de conserve toujours la minuscule, la prend ordinairement la majuscule (Jean de La Fontaine) ; on enregistre néanmoins sur ce point des variations de l’usage.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.