En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française
9e édition (actuelle)
Dictionnaire de l’Académie française, 9e édition (actuelle)

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

mémoire
I. MÉMOIRE nom féminin
xie siècle. Issu du latin memoria, de même sens.
1.  Faculté qu’a l’esprit de fixer, de conserver et de rappeler des idées, des connaissances acquises, des évènements, des images, des sensations, des états de conscience antérieurs. Avoir une excellente, une mauvaise mémoire. Avoir la mémoire sûre, fidèle ou avoir de la mémoire. Sa mémoire lui a fait défaut, l’a trahi. Cet homme a perdu la mémoire. Si j’ai bonne mémoire, si ma mémoire ne me trompe… Exercer, cultiver sa mémoire. Art de la mémoire, méthode destinée à aider la mémoire naturelle. L’art de la mémoire a été cultivé depuis l’Antiquité. Aide-mémoire, voir ce mot. Avoir la mémoire des noms propres, des visages, se les rappeler particulièrement bien. Avoir une mémoire visuelle, auditive, retenir facilement les images, les sons. Trou de mémoire, point sur lequel la mémoire est temporairement défaillante. Les maladies, les troubles de la mémoire. L’amnésie est la perte de la mémoire. La mémoire volontaire, involontaire.
▪  Par métonymie. L’esprit, en tant qu’il exerce cette faculté. Imprimez, gravez cela dans votre mémoire. Il sera toujours présent à ma mémoire. Il me vient, il me revient en mémoire que… Je lui ai remis en mémoire les points importants. S’encombrer inutilement la mémoire.
▪  Loc. adv. De mémoire, en se servant de sa seule mémoire, sans s’aider d’un document, d’un modèle. Jouer un morceau de musique de mémoire. Réciter des vers de mémoire. Dessiner de mémoire.
▪  Expr. Avoir la mémoire courte, être oublieux. Rafraîchir la mémoire de quelqu’un, lui rappeler ce qu’il a oublié ou prétend avoir oublié. Fam. Avoir une mémoire d’éléphant, se souvenir de tout. Avoir une mémoire de lièvre, ne se souvenir de rien. Poét. Avec une majuscule. Les filles de Mémoire, les neuf Muses, filles de Mnémosyne, déesse grecque de la mémoire. Le temple de Mémoire, le temple imaginaire où, suivant les poètes, les noms des grands hommes sont conservés.
  Titre célèbre : L’Art de la mémoire, de Frances Yates (1966).
2.  Action, effet de cette faculté de l’esprit ; souvenir. Je n’ai pas mémoire de cela. Une action digne de mémoire. Les générations suivantes en garderont la mémoire. Il n’en est plus mémoire (vieilli). Abolir, renouveler la mémoire de quelque chose. Dans les « Confessions », saint Augustin désigne sous le nom de « mémoire de l’oubli » la trace que garde l’âme d’une sensation qu’elle a éprouvée, d’une connaissance qu’elle a acquise, mais dont elle n’a plus le souvenir actuel.
▪  Loc. prép. En mémoire de, pour transmettre et perpétuer le souvenir de. On a élevé un monument, on a institué une fête publique en mémoire de cet évènement.
▪  Loc. adv. De mémoire d’homme, aussi loin que remontent les souvenirs. De mémoire d’homme on n’avait vu pareille catastrophe. comptabilité. Pour mémoire, formule qu’on écrit à côté de certains articles qui sont mentionnés sans être portés en ligne de compte. Par extension. À titre indicatif, à titre de simple rappel. Notons ici pour mémoire que…
▪  liturgie catholique. L’usage a consacré la formule L’Église fait aujourd’hui mémoire de tel saint, elle en fait commémoration dans l’office du jour. « Vous ferez cela en mémoire de moi », paroles prononcées par Jésus-Christ lors de la Cène et reprises rituellement à la consécration.
▪  Spécialement. Souvenir, réputation bonne ou mauvaise qui reste d’une personne après sa mort. Honorer la mémoire d’un bienfaiteur. Cela est injurieux pour sa mémoire. Veiller sur la mémoire de quelqu’un. Cette action ternit sa mémoire. Réhabiliter la mémoire d’un défunt, faire annuler, par voie de révision, le jugement qui l’a condamné.
▪  Un prince d’heureuse mémoire, de vertueuse mémoire, de glorieuse mémoire, formules qui étaient employées dans certaines occasions en parlant d’un prince, d’un souverain qui s’était illustré par ses vertus ou par ses hauts faits. On dit de même aujourd’hui Un personnage de fâcheuse, de sinistre mémoire. Par extension. Un lieu, un évènement, une période de triste mémoire.
Remarque
On doit éviter l’usage récent qui confond dans le mot Mémoire la faculté de se souvenir et le souvenir lui-même. Cette confusion est entretenue par une expression telle que Devoir de mémoire, dans laquelle il signifie à la fois « commémoration » et « recherche de la vérité historique ».
3.  informatique. Mémoire d’un ordinateur, d’une machine électronique, etc., dispositif permettant à l’ordinateur, à la machine d’enregistrer des données, de les conserver et de les restituer. Mémoire centrale, celle de l’unité centrale d’un ordinateur. Mémoire morte, dont les données enregistrées ne peuvent être modifiées, par opposition à Mémoire vive, dont les données enregistrées peuvent être modifiées (Mémoire morte doit être préféré à l’anglais Read Only Memory et à l’abréviation ROM, Mémoire vive à Random Access Memory et à l’abréviation RAM).
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.