En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

marque

I. MARQUE

nom féminin
xve siècle. Déverbal de marquer.
↪ voir aussi : II. Marque (n. f.)
I.
I. Trace, empreinte.
1.  Impression qu’un corps laisse sur un autre à l’endroit où il l’a touché, où il a passé. Des marques de pas sur le sol. Des marques de doigts. Par extension. Ces murs portent encore les marques de l’incendie.
▪  Se dit notamment des traces que laisse une contusion, une blessure, une lésion quelconque. Il a été blessé au front, il en porte encore la marque. Des marques de coups. Fig. Son visage porte la marque de la fatigue.
2.  Spécialement. Tache ou autre signe particulier qu’une personne ou un animal porte en naissant. Un cheval qui a une marque au front.
II.
II. Signe distinctif.
1.  Empreinte, inscription mise sur un objet, sur un être animé pour le distinguer d’un autre. Faire une marque sur une pierre de construction. Broder, coudre une marque sur du linge. Ce mouchoir est à votre marque. La marque des moutons d’un troupeau. Ce chiffre est sa marque distinctive.
▪  Spécialement. Anciennement. Flétrissure, signe infamant qu’on imprimait avec un fer chaud sur l’épaule d’une personne condamnée. La peine de la marque a été abolie en France en 1832.
2.  Cachet, poinçon ou tout autre signe qu’on appose sur une marchandise pour désigner le lieu de fabrication ou le fabricant, ou pour attester un contrôle. Marque de fabrique. Marque d’atelier. La marque de l’orfèvre. La marque de la douane. Marque de l’or, de l’argent, poinçon qui en garantit le titre. Par métonymie. Instrument avec lequel on porte une telle empreinte.
▪  Par extension. Dénomination choisie par une entreprise industrielle ou commerciale pour distinguer ses produits et, par métonymie, nom de l’entreprise elle-même. Une nouvelle marque. Produit de marque. Un champagne de grande marque. Image de marque, voir Image. Marque déposée, que le fabricant fait enregistrer pour en garder la possession juridique.
▪  Fig. Ensemble de traits particuliers qui font reconnaître l’auteur de quelque ouvrage. Cette œuvre porte sa marque. Il a imprimé sa marque à toute une génération, l’a profondément influencée.
3.  Par analogie. grammaire. Trait distinctif dont la présence ou l’absence donne une indication de genre, de nombre, etc. Le s, le x sont, en français, des marques du pluriel. La marque du féminin.
III.
III. Ce qui sert d’indication, de repère.
1.  Objet qu’on emploie pour faire connaître une chose, faire souvenir de quelque chose. J’ai mis une marque dans ce livre à la page où j’en suis resté.
▪  Spécialement. jeux. Jeton, petite plaque ou instrument servant à noter les points, les parties qu’on gagne. Se dit également de jetons, de fiches, etc. que l’on met au jeu, au lieu d’argent. On convient, en se mettant au jeu, de la valeur des marques. – sports. Le plus souvent au pluriel. Chacun des repères disposés sur le parcours dans certaines courses. Prendre ses marques. Perdre, retrouver ses marques. S’est dit aussi des trous qui étaient creusés dans la cendrée et qui permettaient au coureur de caler ses pieds avant de s’élancer. Subsiste dans la formule À vos marques ! par laquelle on invite les concurrents à se placer sur la ligne de départ.
▪  Par métonymie. Décompte des points obtenus par un joueur au cours d’une partie, par un concurrent au cours d’une compétition sportive. Ouvrir la marque, marquer les premiers points, le premier but. Mener à la marque. La marque est de deux buts à zéro. (Doit être préféré à Score.)
2.  Insigne d’une dignité, d’un grade. Le faisceau et la hache étaient la marque des grands magistrats romains. Le mortier était la marque des présidents de parlement. marine. Pavillon hissé en tête de mât, qui signale que se trouve à bord d’un bâtiment de guerre un officier général ou une haute autorité civile. La marque d’un vice-amiral. La marque du président de la République. Mettre sa marque sur un bâtiment. Pour un officier supérieur, la marque est un simple guidon. – héraldique. Marques d’honneur, pièces qu’on met hors de l’écu, comme le bâton de maréchal de France, le collier d’un ordre, etc.
▪  Loc. De marque, distingué, de qualité. Un personnage de marque, distingué par sa qualité, sa situation, son mérite. Un hôte de marque.
3.  Fig. Ce qui fait connaître une qualité, un sentiment ; manifestation, témoignage. Montrer toutes les marques de la passion. Des marques d’estime, d’affection.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.