malgré

MALGRÉ

préposition
Étymologie : xiiie siècle. Composé de l’adjectif mal et de gré.
1. Contre le gré de, contre la volonté de. Il a fait ce mariage malgré père et mère. Surtout avec un pronom personnel. Il a dû partir malgré lui. Je ne peux m’empêcher d’y penser malgré moi. Marque de domaine : histoire. Les malgré-nous, surnom donné aux Alsaciens et aux Lorrains enrôlés contre leur gré dans l’armée allemande, durant la Seconde Guerre mondiale.
2. En dépit de, nonobstant. Il est parti malgré la rigueur du temps. Il a succombé à ses blessures malgré les soins qu’on lui a prodigués. Malgré nos réprimandes. Loc. Malgré tout, en dépit de tous les obstacles, quoi qu’on fasse, quoi qu’il arrive. Il gardera mon appui malgré tout.
3.  Loc. conj. Malgré que. S’emploie dans la langue soutenue avec le verbe avoir conjugué au subjonctif. Malgré que j’en aie, quelque mauvais gré, si mauvais gré que j’en aie ; contre mon désir ou ma volonté. Je reconnais les mérites de mon rival, malgré que j’en aie. Elle ne put cacher son dépit, malgré qu’elle en eût.
Remarque
Même si de nombreux écrivains ont employé Malgré que dans le sens de Bien que, quoique, il est recommandé d’éviter cet emploi.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.