frapper

FRAPPER

conjugaison verbe transitif
Étymologie : xiie siècle. Issu du francique *hrappan, « arracher », ou formé sur une onomatopée.

I.

I. Donner un ou plusieurs coups sur quelque chose, à quelqu’un.
Le cheval frappe le sol de ses sabots. Frapper un ballon du pied. Frapper un enfant. Frapper un animal avec un bâton, avec un fouet. Il frappa son rival au visage, en pleine poitrine. Être frappé d’un coup de poignard. Frapper quelqu’un à mort, le blesser mortellement. Frapper un adversaire à terre, quand il est à terre, lâchement.
▪ Fig. et litt. Frapper l’air de clameurs, de cris, pousser des clameurs, des cris retentissants.
▪ Pron. réfléchi indirect. Se frapper la poitrine, en signe de contrition, pour s’avouer coupable. Se frapper le front, voir Front.
▪ Spécialement. Faire retenir, faire sonner. Frapper un accord sur le clavier. On entendit frapper des coups à la porte. Frapper les trois coups. Fig. Frapper un coup, un grand coup, voir Coup.
▪ Intransitivement. Frapper au carreau. Frapper à la porte de quelqu’un ou frapper chez quelqu’un, pour se faire ouvrir. Entrer sans frapper. Frappez avant d’entrer. Frapper dans ses mains. Expr. Frapper comme un sourd, comme une brute (fam.). Fig. Frapper à toutes les portes, solliciter de l’aide auprès de tout le monde. Frapper à la bonne porte, à la mauvaise porte, s’adresser à la personne qu’il faut, qu’il ne faut pas solliciter. Frapper une organisation à la tête, frapper à la tête d’un réseau, s’attaquer à ses plus hauts responsables. Frapper vite, frapper fort, agir, intervenir rapidement, énergiquement.
▪ En parlant d’un objet en mouvement, d’un projectile. Percuter, heurter, atteindre. Le marteau frappe l’enclume. La pluie frappait les vitres. Le projectile le frappa au front. Par extension. Un arbre frappé par la foudre. Se dit également en parlant de la lumière. Les parties d’un objet que la lumière frappe.

II.

II. Fig.
1. Affecter, toucher soudainement, brutalement. Je viens d’apprendre le malheur qui vous frappe. Il a été frappé dans ce qu’il avait de plus cher. Être frappé d’apoplexie, de paralysie, de cécité.
▪ Absolument. La mort frappe à son heure. Fam. L’assassin a encore frappé, il a commis un nouveau crime.
2. Atteindre par l’effet d’une condamnation, d’une décision juridique ou administrative. Les acteurs ont été longtemps frappés d’infamie. Frapper d’interdiction de séjour. Frapper certaines marchandises d’une taxe. L’hypothèque qui frappe les biens du débiteur. Une clause frappée de nullité. Un immeuble frappé d’alignement.
3. Produire une vive impression sur les sens, l’esprit. Frapper la vue, le regard, l’attention. Sa voix vint frapper mon oreille. Frapper l’esprit, l’imagination. Sa beauté m’a frappé. N’êtes-vous pas frappé par cette coïncidence ? Frapper d’admiration, de terreur. Être frappé de stupeur.
▪ Spécialement. Émouvoir, affecter, affliger. Sa disparition nous a beaucoup frappés. Pron. réfléchi. Fam. S’inquiéter, s’émouvoir plus que de raison. Ne vous frappez pas, ce n’est pas si grave. Sans se frapper, sans se faire de souci.

III.

III. Emplois spécialisés.
Frapper de glace (vieilli) ou, elliptiquement, frapper, refroidir dans la glace. Frapper du champagne, un melon. Frapper un vin blanc. Marque de domaine : vènerie. Frapper aux brisées, mener la meute sur les brisées de l’animal que l’on a choisi de chasser. – Marque de domaine : marine. Fixer, amarrer. Frapper un cordage. Frapper un hameçon, le fixer à un petit fil. – Marque de domaine : textile. Frapper la toile, resserrer sa trame sur le métier en donnant un coup au passage de la navette. Frapper un velours, y imprimer un motif en relief. – Marque de domaine : technique. Frapper la monnaie, frapper des médailles, marquer le flan d’une empreinte. Fig. Un ouvrage frappé au coin du génie, du bon sens, voir Coin.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.