front

FRONT

nom masculin
Étymologie : xie siècle. Dérivé du latin frons, frontis, « front, visage ».

I.

I. Partie supérieure du visage de l’être humain, comprise entre la racine des cheveux et les sourcils.
Avoir le front haut, large, bombé. Un front bas, fuyant. Avoir des rides au front, sur le front. Il a donné du front contre la porte. Avoir une bosse, une cicatrice au front. Se dit aussi en parlant de certains animaux. Le front d’un bœuf, d’un éléphant. Le taureau baisse le front pour attaquer. Un cheval qui a une étoile au milieu du front.
▪ Expr. Se frapper le front, en signe d’impatience ou sous l’effet d’une inspiration soudaine. La rougeur couvrait son front, lui montait au front. Avoir le rouge au front, ressentir, manifester une honte, une gêne extrême. Gagner son pain à la sueur de son front, au prix d’un dur labeur (expression proverbiale empruntée de la Genèse et rappelant la malédiction jetée sur le premier couple).
▪ Par extension. L’ensemble du visage et de son expression. Montrer un front serein. Un front sévère, riant, soucieux. Opposer à la critique un front impassible.
▪ Fig. Attitude impudente, trop grande hardiesse. Aura-t-il le front de nier ses propos ? De quel front ose-t-il se présenter devant nous ? Absolument. Vieilli. C’est avoir bien du front, bien de l’audace.
▪ Litt. S’emploie comme synonyme de Tête dans quelques locutions figurées exprimant l’abaissement, l’humiliation ou, au contraire, la fierté, la révolte. Courber le front, son front, baisser le front ou, vieilli, humilier son front, se soumettre, s’abaisser. Lever, relever le front, trouver ou retrouver l’audace de résister, refuser de s’avouer vaincu. Marcher le front levé, le front haut, ne pas avoir à craindre de reproches, ou montrer un air de défi.

II.

II. Par analogie.
1. La face antérieure d’une construction monumentale. Le front d’un palais. Spécialement. Front de mer, avenue longeant la mer, ensemble d’immeubles construits en bordure de mer.
2.  Marque de domaine : militaire. Étendue que présente une troupe déployée en ligne, une armée rangée en bataille. Le front d’un régiment, d’un bataillon. Le général fut décoré sur le front des troupes. Front de bandière (vieilli), voir Bandière. Attaque de front, par opposition à Attaque de flanc (on dit aussi Attaque frontale). Ligne de front, les premiers rangs d’une troupe déployée en ordre de bataille. – Marque de domaine : marine. Ligne de front, formation que prennent des navires de guerre lorsqu’ils gouvernent parallèlement, à égale distance, par opposition à Ligne de file.
▪ Par extension. Ligne des positions occupées face à l’ennemi ; ensemble des unités disposées à l’avant de la zone des combats. Le front a avancé, a reculé. Le front s’étend jusqu’à la mer. Percer, rompre, désorganiser le front. Les troupes du front, les troupes de première ligne.
▪ Par métonymie. La zone des combats, le théâtre des opérations. Aller, monter au front. Être envoyé au front, être sur le front. Le front de la Somme. En août 1944, le débarquement des Alliés en Provence a ouvert un nouveau front.
▪ Loc. verb. Faire front, se dit d’une troupe qui, étant de flanc, se tourne de manière à faire face à l’ennemi. Par extension. Résister, tenir tête hardiment. Le sanglier faisait front aux chiens. Fig. Faire front à une campagne de calomnies, à l’adversité.
▪ Loc. adv. De front. De face. Attaquer l’ennemi de front. Les deux véhicules se sont heurtés de front. Fig. Heurter de front les préjugés. Aborder de front un problème, directement, sans détour.
▪ Côte à côte, sur une même ligne. Des chevaux attelés de front. Ils marchaient tous trois de front. Fig. Mener deux affaires, deux intrigues de front, s’en occuper en même temps.
3. Union d’organisations, de partis, en vue d’une lutte commune. Front de libération. Front populaire. Spécialement. Le Front populaire, en France, la coalition de partis de gauche qui l’emporta aux élections législatives de 1936.
4.  Spécialement. Marque de domaine : mines. Partie d’un gisement en cours d’exploitation. Front de taille. Front d’abattage. – Marque de domaine : météorologie. Limite entre des masses d’air de densité et de température différentes. Front polaire. Front des alizés.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.