foin

I. FOIN

nom masculin
Étymologie : xiie siècle, fein, fain. Issu du latin fenum, faenum, de même sens.
↪ voir aussi : II. Foin ! (interj.)
1. Herbe fauchée et séchée, qui sert principalement à la nourriture du bétail. Une botte, une balle de foin. Botteler, décharger, engranger du foin. Un grenier à foin. Humer l’odeur des foins.
2. Souvent au pluriel. Herbe sur pied et bonne à être fauchée. Une pièce de foin. Couper, faire les foins. La saison des foins. Rhume des foins, affection de nature allergique provoquée par le pollen de certaines plantes.
▪ Par analogie. Foin d’artichaut, ensemble des poils soyeux qui garnissent le fond de l’artichaut.
3.  Expr. fig. Chercher une aiguille dans une botte de foin, voir Aiguille. Avoir du foin dans ses bottes, jouir d’une certaine aisance. Fam. Faire ses foins (vieilli), réaliser des profits. Être bête à manger du foin, tout à fait stupide. Pop. Faire du foin, du tapage, du scandale. Quel foin ! Péj. En faire tout un foin, grossir un évènement, lui donner une importance excessive.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.