farouche

FAROUCHE

adjectif
Étymologie : xiiie siècle, forasche. Issu du bas latin forasticus, « extérieur, étranger », puis « sauvage ».

I.

I. En parlant des animaux.
Qui s’enfuit quand on l’approche ; sauvage. Apprivoiser une bête farouche.

II.

II. En parlant des personnes.
1. Qui se tient à l’écart des autres ; qui se montre peu sociable. Un homme solitaire et farouche. Un enfant farouche. Expr. fam. Une jeune femme peu farouche, qui se laisse volontiers séduire.
2. Rude, brutal, cruel. Un farouche adversaire. Un farouche guerrier. Des populations farouches.
3. Qui exprime la dureté, la violence, l’hostilité. Un naturel, une humeur farouche. Ils se sont voué une haine farouche. Pousser des cris farouches pour effrayer l’ennemi.
4. Tenace, déterminé, inébranlable. Une volonté, une énergie farouche. Un mutisme farouche. Ils ont opposé une farouche résistance aux assiégeants. Expr. Une vertu farouche, intraitable, irréductible.

III.

III. En parlant d’une région, d’un site.
Hostile, dangereux. Une contrée inhospitalière et farouche. Une côte farouche.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.