exécution

EXÉCUTION

nom féminin
Étymologie : xiiie siècle. Emprunté du latin impérial exsecutio, « achèvement, accomplissement », dérivé de exsecutum, supin de exsequi, « suivre jusqu’au bout », puis « exécuter, achever ».

I.

I. Action d’exécuter quelque chose.
1. Action d’accomplir ce qui a été préalablement conçu ou décidé. Procéder, surseoir à l’exécution d’une promesse, d’une mission, d’un programme. Un travail en voie d’exécution. Veiller à l’exécution des ordres, à leur exécution immédiate, à leur stricte exécution. Vous serez chargé de l’exécution de cette affaire. Un homme prompt à l’exécution. Injonction militaire ou familière. Exécution !
▪ Loc. verb. Mettre à exécution, commencer à mettre en pratique, à appliquer. Vous pouvez dès maintenant mettre le programme à exécution. Mettre un plan à exécution.
2.  Marque de domaine : droit. Action de faire passer des dispositions dans les faits. L’exécution d’un contrat, d’une convention, d’un traité. Un retard dans l’exécution. Le versement d’une indemnité est prévu en cas de non-exécution. Exécution forcée, exécution d’une obligation, d’un jugement, à l’aide de la force publique par voie de saisie. Exécution provisoire, exécution immédiate d’un jugement, nonobstant l’effet suspensif d’un recours. Les voies d’exécution, l’ensemble des règles juridiques concernant l’exécution des actes et des décisions.
3. Action de faire, de fabriquer. L’exécution d’un tableau. L’exécution d’un édifice, d’un ouvrage d’art. L’exécution des travaux, du gros œuvre laisse à désirer.
4. Action d’interpréter, de jouer. L’exécution d’une sonate, d’une symphonie. Une exécution pleine de brio. Ce morceau n’offre pas de grandes difficultés d’exécution.
5. Action d’accomplir un exercice délicat, seul ou en groupe. L’exécution d’une manœuvre. L’exécution d’un tour de prestidigitation.

II.

II. Action d’exécuter quelqu’un.
1. Mise à mort par autorité de justice. Une exécution capitale. Une exécution par pendaison, par décapitation, par électrocution. Surseoir à l’exécution. Peloton d’exécution, groupe de soldats désignés pour fusiller un condamné. Poteau d’exécution, auquel on attache un condamné. Par extension. Une exécution sommaire. Exécution militaire, peine de mort infligée à un soldat pour délit militaire ; par extension, s’est dit aussi des violences exercées par une armée d’occupation pour vaincre la résistance d’une population. Menacer un pays d’exécution militaire.
▪ Fig. Condamnation sans nuance d’une personne, d’une œuvre. Cette diatribe fut une véritable exécution.
2.  Marque de domaine : droit. Saisie et mise en vente des biens de quelqu’un. L’exécution d’un débiteur. – Marque de domaine : bourse. Achat ou vente d’office pour le compte d’un donneur d’ordres qui n’a pas remis dans les délais les titres à vendre et les fonds destinés à un achat. Une exécution en Bourse (on dit aussi Liquidation d’office). Par extension. Vente forcée des actions appartenant à des actionnaires qui n’ont pas effectué les versements destinés à libérer ces actions.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.