exécration

EXÉCRATION

nom féminin
Étymologie : xiiie siècle. Emprunté du latin exsecratio, « imprécation, malédiction », dérivé de exsecrari, « maudire ».
1.  Marque de domaine : Antiquité. Malédiction suprême par laquelle on se vouait soi-même aux divinités infernales en cas de parjure. Par extension. Vieilli. Imprécation par laquelle on exprime son humeur ou sa haine. De terribles exécrations furent prononcées contre les traîtres.
2. Sentiment de répulsion et de haine qu’on éprouve pour une personne, un comportement, une idée, etc. Un tel crime ne peut que susciter l’exécration générale. Vouer quelqu’un à l’exécration, le vouer à la haine et au malheur. Class. Être en exécration à quelqu’un, être pour quelqu’un objet de répulsion et de haine.
▪ Par métonymie. Vieilli. Personne qui inspire de l’exécration. Il est l’exécration de sa famille.
3.  Marque de domaine : religion chrétienne. Vieilli. En parlant d’une église, perte de la consécration. L’exécration d’une église la rend impropre à la célébration du culte.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.