enfer

ENFER

Prononciation : (r se prononce) nom masculin
Étymologie : xe siècle, enfern. Emprunté du latin ecclésiastique infernum, neutre substantivé de infernus, « d’en bas, des enfers », dérivé de infer, « qui est au-dessous ».
1. Au pluriel, parfois avec la majuscule. Selon les Anciens, partie souterraine du monde où séjournent les morts. Les dieux des enfers. Selon les Grecs, Hadès régnait aux enfers. Les champs Élysées étaient la partie des enfers réservée aux justes. On appelait Tartare le séjour des méchants aux enfers. Aller, descendre aux enfers. Orphée tenta de ramener Eurydice des enfers.
2.  Marque de domaine : religion chrétienne. Au pluriel. Lieu où erraient les âmes des morts qui attendaient la venue du Christ pour être délivrées ou sauvées. Jésus-Christ est descendu aux enfers. (On dit aussi Limbes.)
▪ Au singulier. Lieu destiné aux damnés. Aller en enfer. Les feux, les tourments, les supplices de l’enfer. Brûler en enfer. Redouter l’enfer. Par métonymie. Le diable, les puissances de l’enfer. Passer un pacte avec l’enfer.
▪ Expr. Une vision d’enfer. Un feu, une chaleur d’enfer. Un bruit d’enfer, excessif. Aller un train d’enfer. Jouer un jeu d’enfer, jouer très gros jeu. Enfer et damnation ! imprécation marquant l’étonnement, la colère, l’impuissance (vieilli). Fam. Croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer, formule de serment employée par les enfants.
▪  Prov. L’enfer est pavé de bonnes intentions, les bonnes intentions aboutissent parfois aux pires résultats.
 Titre célèbre : Une saison en enfer, d’Arthur Rimbaud (1873).
3. Lieu, état, condition qui expose à d’extrêmes tourments physiques ou moraux. Cette ville est un enfer ! L’enfer de la faim, de la soif. Sa vie familiale est un enfer. L’enfer du bagne. Expr. Souffrir l’enfer, éprouver les pires souffrances. Porter son enfer avec soi, avoir l’enfer dans le cœur, dans l’âme, être tourmenté par le remords, le ressentiment, la haine.
4.  Spécialement. La partie fermée d’une bibliothèque privée ou publique contenant les ouvrages dont la lecture est jugée dangereuse. Les œuvres du marquis de Sade sont longtemps restées dans l’enfer des bibliothèques. L’enfer de la Bibliothèque nationale.
5.  Vieilli. Maison de jeu, tripot. Spécialement. Aller en enfer, dans certains jeux, être momentanément écarté de la partie.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.