couronnement

COURONNEMENT

nom masculin
Étymologie : xiie siècle, coronement. Dérivé de couronner.
1. Action de couronner. Spécialement. La cérémonie au cours de laquelle on couronne un souverain. Les fêtes du couronnement. Anciennement. Le couronnement du souverain pontife. Marque de domaine : religion chrétienne. Le couronnement de la Vierge, thème iconographique qui inspira de nombreux artistes du Moyen Âge et de la Renaissance. Le couronnement d’épines, imposé, par dérision, au Christ durant sa passion. Par métonymie. Œuvre d’art représentant l’une de ces scènes. Un Couronnement de la Vierge d’Enguerrand Quarton, de Giotto. Un Couronnement d’épines de Fra Angelico, de Van Dyck.
 Titres célèbres : Le Couronnement de Poppée, de Claudio Monteverdi (1645) ; La Messe du couronnement, de Mozart (1779).
2.  Marque de domaine : architecture. Marque de domaine : ébénisterie. Partie supérieure d’un édifice ou d’un meuble. – Marque de domaine : marine. Anciennement. Le couronnement d’un navire, tout ce qui est au-dessus de la poupe.
3.  Fig. Le point d’achèvement, de perfection d’une entreprise. Le couronnement d’une carrière, d’une œuvre, d’une vie.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.