couronne

COURONNE

nom féminin
Étymologie : xie siècle, corone. Du latin corona, « couronne », du grec kôronê, « corneille », puis « objet recourbé » et « sorte de couronne ».

I.

I. Ornement en forme de cercle que l’on porte sur la tête.
1.  Marque de domaine : Antiquité grecque et romaine. Ornement de tête qui manifestait l’autorité, la puissance, la gloire ou une fonction sacrée. Dans l’Antiquité, on se parait de couronnes dans les cérémonies religieuses et les banquets. Cybèle était représentée sous les traits d’une femme à la tête ceinte d’une couronne. Dans les jeux antiques, une couronne d’olivier était décernée à l’athlète vainqueur. Mériter, gagner, obtenir la couronne. Disputer la couronne. Couronne de lauriers ou, elliptiquement, lauriers, voir ce mot. À Rome, les triomphateurs portaient une couronne de lauriers. Par analogie. Signe d’excellence pour symboliser une récompense scolaire, un prix littéraire. Fig. Nous pouvons lui tresser des couronnes pour avoir rendu tant de services. Par antiphrase. Litt. Tresser une couronne d’infamie à quelqu’un pour sa trahison, sa couardise, flétrir sa conduite.
 Titre célèbre : Sur la couronne, discours de Démosthène (330 avant Jésus-Christ).
2. Ornement de tête que les empereurs, les rois, princes ou seigneurs portent pour marque de leur dignité, ou qui est représenté dans leurs armoiries. La couronne de fer ceinte par Charlemagne. Couronne impériale, royale. Une couronne ducale. Une couronne de marquis. Une couronne comtale. Couronne fermée, surmontée de pièces et d’ornements recouvrant le sommet de la tête. Les fleurons d’une couronne, les feuilles ou les fleurs qui en décorent le bord supérieur. Fig. Ajouter un fleuron à sa couronne, agrandir son domaine, augmenter son pouvoir ou sa réputation.
▪ Spécialement. La triple couronne, la tiare à trois étages, portée par les papes, de Benoît XII à Paul VI. La triple couronne est apparue comme le symbole du triple pouvoir des papes : sacerdotal, impérial et royal.
▪ Par analogie. Couronne des Rois, couronne de carton doré ou argenté attribuée à la personne qui a tiré la fève de la galette des Rois.
▪ Par métonymie. La puissance souveraine. Aspirer, prétendre à la Couronne. Disputer la Couronne. Renoncer à la Couronne. Perdre la Couronne. L’héritier présomptif de la Couronne. Les droits de la Couronne. Le domaine de la Couronne. Les biens, les joyaux de la Couronne. Vieilli. État gouverné par un monarque. La Couronne de France.
3.  Marque de domaine : religion chrétienne. La couronne d’épines, qui fut imposée par dérision au Christ avant son supplice, parce qu’il n’avait pas récusé le titre de « roi des Juifs » que lui donnait Pilate. Fig. La couronne du martyre, la gloire qu’un martyr acquiert en mourant pour la foi.
4. Partie supérieure d’un grand nombre de décorations. Par métonymie. La décoration elle-même. Ordre de la Couronne de fer, fondé en Italie par Napoléon Ier. Ordre de la Couronne de chêne, ordre luxembourgeois. Ordre de la Couronne, institué dans plusieurs royautés.
5.  Marque de domaine : finances. Unité monétaire de certains pays. La couronne danoise, norvégienne, suédoise.

II.

II. Par analogie.
1. Ce qui, par la forme ou la place, ressemble à une couronne. La couronne de cheveux blancs d’un vieillard. Couronne de religieux, tonsure qui ne laisse qu’un étroit cercle de cheveux autour de la tête. Un pain en couronne ou, elliptiquement, une couronne. Spécialement. Couronne mortuaire, que l’on dépose sur un cercueil ou sur une tombe. Ni fleurs ni couronnes, formule employée dans certains faire-part d’obsèques. Un enterrement sans fleurs ni couronnes.
2.  Spécialement. Marque de domaine : géométrie. Couronne circulaire, surface comprise entre deux cercles concentriques. – Marque de domaine : astronomie. Couronne solaire, région de luminosité diffuse environnant le Soleil, due à des gaz de faible densité et à des grains de poussière. – Marque de domaine : fortifications. Ouvrage à couronne, ouvrage dont le front se compose d’un bastion uni à deux courtines. – Marque de domaine : anatomie. La couronne d’une dent, la partie de la dent qui est hors de la gencive. – Marque de domaine : chirurgie dentaire. Coiffe de métal ou d’un produit de synthèse destinée à réparer une dent. Une couronne en or, en porcelaine. – Marque de domaine : pathologie. Couronne de Vénus, série de pustules dues à la syphilis, dont le siège est au front et aux tempes. – Marque de domaine : hippologie. La partie la plus basse du paturon. – Marque de domaine : botanique. Ensemble des appendices surmontant la base du périanthe. Couronne impériale, autre nom de la fritillaire. Couronne royale, nom usuel du mélilot. – Marque de domaine : horticulture. Une greffe en couronne, obtenue en sciant horizontalement la tige ou le rameau, et en insérant plusieurs greffons autour de la coupe, entre écorce et bois. – Marque de domaine : papeterie. Marque de domaine : édition. En apposition. Format couronne ou, elliptiquement, couronne, format d’un papier (36 × 46 cm en papeterie, 37 × 47 cm en édition) qui portait à l’origine une couronne en filigrane. Papier couronne, papier d’un tel format. – Marque de domaine : marine. Cercle métallique qui entoure le cabestan. En apposition. Bouée couronne, bouée de sauvetage en forme d’anneau ou de fer à cheval. – Marque de domaine : électricité. En apposition. Effet couronne, effluve émis par des conducteurs électriques à très haute tension. – Marque de domaine : urbanisme. Périphérie d’une capitale, d’une grande agglomération. Paris et sa couronne. La petite couronne. La grande couronne.
Voir aussi
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.