chef

CHEF

nom masculin
Étymologie : ixe siècle, chieef. Du latin classique caput, « tête », « bout supérieur de quelque chose », par l’intermédiaire du latin populaire *capum, « extrémité », « ce qui est important », « celui qui est à la tête de ».

I.

I. Tête ; élément capital.
1.  Vieilli. Subsiste dans quelques expressions. Branler du chef, branler le chef. Opiner du chef, acquiescer par un signe de tête. Un couvre-chef, voir ce mot. Spécialement. La tête d’un saint conservée comme relique et, par métonymie, le reliquaire contenant ces restes. Le chef de saint Jean, le chef de saint Denis.
▪ Loc. fig. De son chef, de son propre chef, de son plein chef, de son propre mouvement, de son autorité privée, par une décision personnelle. Il a agi de son propre chef, sans en avoir reçu l’ordre. Je n’avance point cela de mon chef. Marque de domaine : droit. En parlant de biens, d’héritage, de succession. De son chef, de son côté. Succéder de son chef, avoir du bien de son chef. Reine de son propre chef. Du chef de quelqu’un, en tant qu’ayant droit de quelqu’un. Il tient cette propriété du chef de sa mère.
2.  Par analogie. Marque de domaine : héraldique. Le chef de l’écu, la pièce qui occupe le tiers supérieur de l’écu. – Marque de domaine : technique. Le chef d’une étoffe, l’extrémité par laquelle on a commencé la fabrication de la pièce. Le chef d’une ardoise, son bord.
3.  Marque de domaine : droit. Élément particulier d’une action en justice ; disposition distincte d’un jugement ou d’un arrêt. Chef d’accusation, point sur lequel porte une accusation. Les chefs d’une accusation. Les divers chefs d’une loi. Les principaux chefs d’une demande. Anciennement. Crime de lèse-majesté au premier chef, attentat, conspiration contre la personne du prince. Crime de lèse-majesté au second chef, attentat contre l’autorité du prince ou contre l’intérêt de l’État. L’émission de fausse monnaie, l’intelligence avec l’ennemi sont des crimes de lèse-majesté au second chef. Aujourd'hui. Fig. Au premier chef, en premier lieu, avant tout, au plus haut point. Il importe au premier chef de recueillir des témoignages.

II.

II. Personne qui a le premier rang dans une institution ou une association.
1. Personne à laquelle on reconnaît le premier rang pour guider un groupe, pour orienter son action. Élire un chef, des chefs. Le grand chef. Les chefs d’un village, d’une peuplade, d’une tribu. Un chef de parti, de faction. Le chef spirituel d’une secte. Un tempérament de chef. Spécialement. Le chef d’une école artistique, littéraire, son principal inspirateur, son représentant le plus éminent. Expr. pop. C’est un chef, il sait se faire obéir. Tu es un chef, un vrai chef, quelqu’un d’exceptionnel. Tu as travaillé comme un chef, très bien.
2. Titulaire du premier rang et, souvent, de la principale autorité. Marque de domaine : politique. Le chef de l’État, la personne placée à la tête de l’État, qu’elle exerce ou non la réalité du pouvoir. Un monarque héréditaire, un président de la République sont des chefs d’État. Une réunion de chefs d’État. Par extension. Titulaire d’un pouvoir déterminé. Le Premier ministre est le chef du gouvernement. Le ministre des Affaires étrangères est le chef de la diplomatie. – Marque de domaine : religion. Le pape est le chef visible de l’Église. Chef d’ordre, supérieur général d’un institut religieux. Par métonymie. Maison généralice d’un ordre, d’un institut religieux. Surtout en apposition. Une abbaye chef d’ordre.
3. Militaire titulaire d’un grade et exerçant un commandement. Obéir à ses chefs. Un soldat estimé de ses chefs. Avoir de bons chefs. Un grand chef de guerre. Chef de bataillon, qui commande un bataillon dans l’infanterie, le génie, les transmissions. Chef d’escadrons, ou commandant, dans l’arme blindée et cavalerie. Chef d’escadron, ou commandant, dans l’artillerie, le train, la gendarmerie. Chef de section. Chef de peloton. Chef de corps, voir Corps. Chef d’état-major, voir État-major. Chef de poste, officier ou sous-officier qui commande un poste de garde. Chef de file, voir File. Chef de musique, officier qui dirige une musique militaire. Chef de fanfare. Adjudant-chef, sergent-chef, caporal-chef, brigadier-chef, voir Adjudant, Sergent, Caporal, Brigadier. Loc. En chef. Commander en chef un groupe d’armées. Général en chef, commandant en chef. Par analogie. Marque de domaine : scoutisme. Chef de patrouille, chef de troupe. Chef de meute.
4.  Marque de domaine : marine. Chef de hune, quartier-maître qui était chargé de diriger le service de la hune dans un vaisseau. Chef de quart, officier responsable du bâtiment pendant son quart. Chef mécanicien ou, elliptiquement, chef, officier chargé des machines.
5.  Marque de domaine : droit. Chef de famille, celui, celle qui assure la direction matérielle et morale de la famille. En l’absence des parents, le fils aîné majeur assume la charge de chef de famille.
6. Dans l’exercice d’une profession, personne investie d’une part d’autorité. Le chef de cabinet d’un ministre. Le chef du protocole. Chef de bureau, chef de section, chef de division. En référer à ses chefs. Chef d’entreprise, personne qui dirige l’entreprise, détient le pouvoir de décision. Chef de fabrication, chef d’achats, chef de publicité, chef de vente. Chef de gare. Chef de train. Un chef d’équipe, d’atelier, de chantier, de service. Chef de cuisine, chef cuisinier ou, elliptiquement, chef, celui qui dirige les cuisines d’un restaurant. La spécialité du chef. Gardien-chef. Médecin-chef. Sous-chef, voir ce mot. Marque de domaine : musique. Chef d’orchestre, chef de chœurs, musicien dirigeant l’orchestre ou les chœurs pour l’exécution d’une œuvre musicale. – Marque de domaine : théâtre. Chef d’emploi (vieilli), le plus ancien des acteurs qui remplissent les rôles d’un même emploi. Chef de claque, celui qui donne le signal des applaudissements aux claqueurs.
▪ Loc. En chef. Ingénieur en chef. Greffier en chef. Le rédacteur en chef d’un journal. Le conservateur en chef d’une bibliothèque.
▪ Expr. fam. Jouer au petit chef, s’attribuer un pouvoir excessif, chercher à imposer une autorité tatillonne.
Féminisation des noms de métiers et de fonctions
La féminisation des noms de métiers et de fonctions se développant dans l’usage, comme l’a constaté le rapport de l’Académie française rendu public le 1er mars 2019, il est à noter que les formes féminines chef ou, moins bien, cheffe se rencontrent également.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.